Zika fait chuter les réservations pour les Antilles

  • A
  • A
Zika fait chuter les réservations pour les Antilles
@ Marvin RECINOS / AFP
Partagez sur :

Dans l'archipel, on compte une baisse des réservations de 23% par rapport à 2015. Certains hôteliers enregistrent déjà plus de 6.000 euros de perte à cause du virus.

Le mois de février est normalement la pleine saison pour les hôteliers guadeloupéens et martiniquais. C'était sans compter, cette année, avec le virus Zika. Dans les Antilles, on compte en effet une baisse des réservations de 23% par rapport à 2015.

"Nos clients pensent que nous sommes infestés de moustiques". Les hôteliers de la Guadeloupe, de la Martinique ou encore de Saint-Martin ont vu leurs réservations chuter en janvier. Et tout cela à cause du virus Zika : on compte notamment 6.000 cas en Martinique. Pour Sandro, responsable d'un hôtel sur l’île, cela représente moins 20% sur son carnet de réservations. "Nos clients pensent que nous sommes infestés de moustiques, alors que c'est faux. On a eu des annulations par rapport à ça et des clients nous ont même appelé pour nous demander ce qu'on utilisait comme désinfectant pour l’hôtel", raconte le gérant au micro d'Europe 1. Il assure que "l'hygiène en Martinique est bonne" et qu'il suffit de se protéger contre les piqûres de moustiques.

"C'est très ponctuel". Chez certaines agences, comme chez Look Voyages qui transporte en temps normal entre 600 et 1.000 voyageurs tous les mois, on enregistre même une baisse de 50% des réservations à destination de l'archipel. Une baisse qui ne durera pas pour Jean-Pierre Mas, président du syndicat des agences de voyages. "La baisse est liée à la médiatisation du virus Zika et à la crainte de voyager avec un risque de contagion, donc c'est très ponctuel", explique-t-il. Les hôteliers espèrent maintenant un retour à la normal. Certains comptent déjà plus de 6.000 euros de perte.