Vaccination contre la grippe en pharmacie : "une petite révolution"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les pharmaciens des Hauts-de-France et d'Occitanie peuvent eux-mêmes vacciner leurs clients, à partir de samedi. Reportage chez un professionnel de Marck, près de Calais. 

Alors que les autorités sanitaires lancent samedi 6 octobre leur campagne d’information sur la vaccination contre la grippe, il est désormais possible, dans certaines régions, de se faire vacciner en pharmacie. Une nouvelle façon de lutter contre la grippe saisonnière, dont l'épidémie avait fait 13.000 morts en 2017-2018, et alors que le vaccin est recommandé pour 12 millions de Français au total... mais que seulement la moitié y recourt chaque année.

>> Comme c'est déjà le cas depuis l'an passé en Auvergne-Rhône-Alpes et en Nouvelle-Aquitaine, cette vaccination en pharmacie est possible à partir de samedi en Occitanie et dans les Hauts-de-France, où exerce Jean-Marc Lebecque. Europe 1 est allé à sa rencontre.

"On est pas habitué à toucher le patient". Dans le meuble réfrigéré de sa pharmacie, à Marck, près de Calais, les kits de vaccination sont prêts à l'emploi. Pour vacciner dans son officine, le pharmacien a suivi cet été une formation au geste vaccinal, ce qui constitue une nouvelle facette de son métier. "Ça a été une petite révolution, parce qu'on n'est pas habitué à toucher le patient", explique Jean-Marc Lebecque au micro d'Europe 1. 

Mais aujourd'hui, il n'a plus aucune appréhension, et voit au contraire un vrai challenge de santé publique face à la grippe, qui s'inscrit en complément de l'action des médecins et des infirmières. "Ce qui est important pour nous, c'est d'aller chercher ces 90% de personnes primo-vaccinables qui n'ont jamais eu à accès cette vaccination et qui ont besoin d'être vaccinés", détaille le pharmacien. "Ça va permettre d'augmenter cette couverture vaccinale".

Les clients sont confiants. Et cette nouvelle mission des pharmaciens semble plutôt bien reçue par la clientèle de l'officine. "Ça ne me choque pas, je trouve ça très bien", confie un client se disant près à se faire vacciner en pharmacie. Et d'ajouter : "À partir du moment où on fait confiance à un homme du métier, pas de souci". "Il est très bon conseiller et il est apte à faire ça", confie une autre cliente à propos de Jean-Marc Lebecque. "Je n'ai aucune appréhension".

Dans les Hauts-de-France, cet hiver, près de 2.000 pharmaciens devraient être agrées pour la vaccination contre la grippe.