"Une migraine sur cinq est déclenchée par un aliment"

  • A
  • A
Partagez sur :

Alimentation, stress, manque de sommeil... La migraine est une maladie causée par de nombreux facteurs. Des moyens simples existent pour cibler les causes de ces maux de tête qui empoisonnent la vie de nombreuses personnes. 

Vous avez l'impression que votre coeur bat dans votre tête ? Alors vous souffrez peut-être de migraines. Dans Questions de santé, le docteur Gérald Kierzek explique les symptômes de ce mal, officiellement reconnu comme maladie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

>> Maux de tête ou migraine ? Les confusions sont fréquentes. Le docteur Kierzek explique qu'il faut distinguer la migraine proprement dite et la céphalée de tension, "souvent située à l'arrière de la tête". La migraine dispose d'une vraie définition médicale qui repose sur des critères précis comme la durée de la crise : "Une migraine peut durer entre quatre à 72 heures et certains migraineux souffrent pendant trois jours", explique le médecin. D'autres critères sont également à prendre en compte : des nausées, des vomissements et une photophobie (crainte de la lumière, ndlr), "en clair, des maux de tête avec une très forte intensité", conclut Gérald Kierzek.

>> Quels sont les symptômes ? Le médecin conseille de tenir un journal de bord des migraines, "ce qui permet de savoir si on a plutôt affaire à des céphalées de tension ou pas, voir quel jour on a le plus mal, si le week-end on a moins mal à la tête, etc." Un autre symptôme fréquent : une migraine dite "pulsatile", cette fameuse impression que le cœur bat dans la tête : "ce sont les artères qui s'ouvrent et se ferment au gré des battements du cœur. Et quand il y a un phénomène inflammatoire qui s'emballe, on a cette douleur à la tête", détaille Gérald Kierzek. Sans oublier les écrans d'ordinateur et les problèmes de vue qui peuvent aussi être des éléments déclencheurs. Le médecin rappelle à cet effet qu'il peut être utile de doubler sa visite chez un généraliste par un rendez-vous avec un ophtalmologue.

>> Le rôle important de l'alimentation. L'alimentation serait un facteur déclenchant de migraines dans 1 cas sur 5. Et parmi les aliments dangereux, le médecin énumère l'alcool, le chocolat, le fromage, l'aspartame, le yaourt, la caféine, voire "l'absence de caféine chez certaines personnes". Ici aussi, il conseille de tenir un journal de bord, "afin de repérer si c'est un aliment ou l'un de ses composants qui est à l'origine de la migraine." À savoir aussi qu'il existe un "risque potentiel d'accident vasculaire cérébral ischémique" (obstruction d'une artère, ndlr) chez les migraineux. Un risque notamment entretenu par le tabagisme et certaines pilules contraceptives.

>> Peut-on prévenir la migraine ? Il est de plus en plus difficile d'échapper à l'ordinateur au travail ou à la maison, mais Gérald Kierzek recommande d'adopter une bonne posture de travail, de faire des pauses régulières et si besoin, d'opter pour des lunettes de vue qui filtrent la lumière bleue des écrans. Sans oublier la pratique régulière et légère d'un sport, "qui permet aussi d'accentuer le bien-être psychologique", et contrer la migraine.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Du fait de son impact sociétal, la migraine est classée comme l'une des dix maladies invalidantes par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Des économistes de la santé ont chiffré cette perte de productivité à près de 50 milliards d'euros par an en Europe.

En France, près de 20% de la population est touchée, notamment dans la tranche d'âge située entre 20 et 50 ans.