Une carence en vitamine D accélère le déclin cognitif des personnes âgées

  • A
  • A
Une carence en vitamine D accélère le déclin cognitif des personnes âgées
@ AFP
Partagez sur :

Les personnes âgées qui souffrent de carence en vitamine D connaissent un déclin cognitif plus rapide que celles avec des taux normaux, selon une étude publiée lundi. 

La vitamine D essentiellement pour le fonctionnement cérébral des personnes âgées ? Selon une étude publiée lundi, les personnes âgées qui souffrent de carence en vitamine D connaissent un déclin cognitif nettement plus rapide que celles avec des taux normaux.

"Un déclin jusqu'à trois fois plus rapide". "En moyenne, les sujets avec de fortes déficiences en vitamine D subissent un déclin de leurs capacités mentales jusqu'à trois fois plus rapide que celles avec des niveaux adéquats de cette vitamine", explique Joshua Miller, professeur de sciences de la nutrition à l'Université Rutgers (New Jersey) dont l'étude paraît dans le Journal of the American Medical Association - Neurology.

La vitamine D et le cerveau. La vitamine D, connue surtout pour être essentielle à la santé osseuse, est principalement obtenue par une exposition au soleil, avec l'action des rayons ultraviolets sur un dérivé du cholestérol dans la peau. Plus récemment, les chercheurs ont découvert que la vitamine D paraissait également jouer un rôle important dans le fonctionnement cérébral.

Aucune différence selon la couleur de peau. Cette recherche a été menée sur un groupe diversifié racialement et ethniquement avec des Blancs, des Noirs et des Hispaniques. La plupart (61%) avaient de bas taux de vitamine D dans le sang, dont 54% des Blancs et 70% des Noirs et des Hispaniques. Alors que les personnes à la peau foncée ont davantage tendance à avoir des carences en vitamine D en raison de la mélanine, un pigment qui bloque les rayons ultra-violets, les auteurs n'ont constaté aucune différence dans les taux de déclin cognitif entre les groupes ethniques et raciaux.