Un numéro vert pour les utilisateurs des produits Stallergenes

  • A
  • A
Un numéro vert pour les utilisateurs des produits Stallergenes
Image d'illustration@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

L'agence du médicament a mis en place un numéro vert pour rassurer les patients après la suspension de la production et de la distribution des produits du laboratoire Stallergenes. 

Rassurer les patients. L'Agence du médicament (ANSM) a mis en place un numéro vert pour rassurer les patients après la suspension, début décembre, de la production et de la distribution des produits du laboratoire Stallergenes destinés à la désensibilisation contre l'allergie. "Nous avons constaté une inquiétude grandissante. Nous souhaitions donc répondre aux questions des patients", a expliqué mardi une porte-parole de l'ANSM. Le numéro vert 0.800.130.000 est "activé depuis lundi", a-t-elle précisé.

Le rappel des produits se poursuit. Stallergenes a suspendu temporairement son activité depuis le 2 décembre, "suite à des erreurs de délivrance des produits destinés aux traitements de désensibilisation après la mise en place d'un nouveau système informatique" le 13 août, rappelle l'Agence dans un communiqué.  Un rappel des produits destinés à la désensibilisation - Staloral, Alustal et Phostal -, délivrés en France depuis cette date, est en cours. "Par mesure de précaution, ces traitements doivent être interrompus. Le laboratoire Stallergenes a proposé aux patients concernés de leur retourner les produits reçus", ajoute l'ANSM, qui précise travailler avec les allergologues et les associations de patients pour apporter toute l'information utile aux patients concernés.

Les autres spécialités pharmaceutiques commercialisées par Stallergenes (Oralair, Alyostal Venin, Alyostal Prick témoins positif et négatif et Diluant physiologique phénolé) ne sont en revanche pas concernées par ce rappel et peuvent continuer à être utilisées. L'ANSM n'était pas en mesure de préciser quand la production et la distribution des produits du laboratoire reprendraient. "Stallergenes doit apporter des éléments prouvant sa mise en conformité", a expliqué la porte-parole.