"Un alcoolique frôle très souvent la mort"

  • A
  • A
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - L'alcool tue chaque année 3,3 millions de personnes dans le monde, selon l'OMS. Une ancienne alcoolique se confie.

Le constat inquiétant. L'alcool tue chaque année 3,3 millions de personnes dans le monde, plus que le sida, la tuberculose et la violence réunis, a détaillé lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui craint une aggravation de la situation. Maladies infectieuses, accidents de la circulation, blessures, homicides, maladies cardiovasculaires, diabètes... 5,9% des décès dans le monde (7,6% chez les hommes et 4% chez les femmes) sont liés à l'alcool chaque année. "L'alcool aurait pu me tuer", témoigne Laurence Cottet, ancienne alcoolique et auteur de Non ! J’ai arrêté, au micro d’Europe 1.
 

"Un alcoolique frôle très souvent la mort". "J'ai fait des comas éthyliques, je mélangeais alcool et psychotropes, je m'en suis sortie miraculeusement. Pourquoi ? Je ne sais pas. Il y a une part de chance. Un alcoolique frôle très souvent la mort. Mais on peut s'en sortir ! Je vous parle, je suis bien vivante", confie Laurence Cottet
 

Son conseil. "Mon premier conseil : n'ayez pas honte de votre problème, de votre relation avec l'alcool. La honte nous empêche de parler de cette maladie. J'ai mis 8 ans avant de me soigner ! J'ai rencontré la bonne médecin alcoologue qui, en quelques mois, m'a positionnée sur le plan médical et non moral : elle m'a sorti de la honte. N'ayez pas honte, trouvez la bonne personne", conclut Laurence Cottet.

Retrouvez l'interview de Laurence Cottet en intégralité :

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

LE CHIFFRE - L'alcool tue plus de 3 millions de personnes chaque année

ÉTUDE- Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

SANTÉ- Le Baclofène est autorisé pour traiter l'alcoolisme