Tumeurs : bénignes ou malignes, quelles différences ?

  • A
  • A
Tumeurs : bénignes ou malignes, quelles différences ?
Gérald Kierzek sur Europe 1.
Partagez sur :

La majorité des tumeurs ne sont pas cancéreuses. Dites bénignes, elles ne sont alors pas dangereuses pour la santé.

Elle peut être bénigne ou maligne, mais la simple évocation du mot "tumeur" fait généralement peur aux patients. Pourtant, la majorité des tumeurs ne sont pas cancéreuses et sont inoffensives. Elles sont alors dites bénignes.

Un gonflement. "Une tumeur est un gonflement avec des cellules qui vont se multiplier. C'est un petit kyste sous la peau. Quand on emploie ce mot "tumeur" il faut simplement penser gonflement", rassure le Dr Kierzek dans le Grand direct de la santé. "La caractéristique d'une tumeur bénigne c'est qu'elle va rester localisée", poursuit le médecin d'Europe 1. "Après l'évolution de la tumeur, le caractère, la couleur sur la peau, le fait que ce soit envahissant ou non va faire que la tumeur sera bénigne ou maligne", détaille-t-il.

Modification du programme génétique. Dans le cas d'une tumeur maligne, "c'est le programme génétique de la cellule qui va se modifier sous l'influence de facteurs génétiques ou par exemple environnementaux. Elle va avoir un code génétique qui fait que l'organisme ne contrôle plus (son développement)", explique le spécialiste santé d'Europe 1. Pour valider un tel diagnostic le médecin pourra faire une échographie "dont l'avantage est de ne pas être invasif et qui permet de voir s'il y a du liquide à l'intérieur ou non et si la forme de la tumeur est régulière". Ensuite, si besoin, le médecin pourra demander une biopsie qui sera examinée par un anatomopathologiste et qui permettra de valider le diagnostic.