Réussite scolaire : les fast-foods néfastes ?

  • A
  • A
Réussite scolaire : les fast-foods néfastes ?
@ AFP
Partagez sur :

VOUS AVEZ DIT MALBOUFFE ? - Une étude américaine montre que les enfants qui consomment plusieurs repas à base de fast-food par semaine ont de moins bonnes notes à l’école.

L’alimentation des enfants est-elle un facteur de réussite scolaire ? Oui, si l’on en croit une récente étude universitaire américaine parue dans la section pédiatrie de la revue en ligne SAGE. En s’intéressant aux comportements alimentaires de milliers d’élèves, les deux auteurs de l’étude ont, en effet, établi un lien entre une consommation significative de fast-food et des résultats scolaires médiocres. Explications.

>> LIRE AUSSI : Les "aliments du futur" qui vous attendent en 2015

Des habitudes alimentaires... Pour leur étude, les auteurs ont, dans un premier temps, soumis 11.740 élèves de 5th grade (l’équivalent du CM2 en France) à un questionnaire sur leur comportement alimentaire. Il en est ressorti que plus des deux-tiers des enfants interrogés avaient consommé du fast-food dans la semaine, 20% avaient même eu quatre repas à base de fast-food la semaine précédant l’étude et 10% en avaient mangé tous les jours. A l’inverse, seuls 29 % des enfants n’avaient pas mangé de fast-food dans les sept jours précédant le questionnaire.

>> LIRE AUSSI : Plus il y a de McDo, plus on est gros

… corrélées aux résultats scolaires. Après avoir répondu à ce questionnaire, les enfants ont été soumis à une série de tests : de lecture, de maths et de science, notamment. Les résultats sont sans appel : en mathématiques, en lecture et en science, les enfants ayant déclaré avoir consommé du fast-food tous les jours ou 4 à 6 fois par semaine ont eu des résultats 20% plus faibles que ceux qui n’avaient pas mangé de fast-food du tout. Et les enfants qui ne mangeaient du fast-food qu'une à trois fois par semaine ? Leurs résultats se sont révélés moins bons seulement en maths.

>> LIRE AUSSI - Manger du chocolat, c'est bon pour la mémoire

Quelle explication ? Les chercheurs assurent que leur démonstration se vérifie même en prenant en compte d'autres facteurs socio-économiques tels que l'exercice, le temps passé devant la télé ou le milieu social de la famille. Comment expliquer, alors, cet impact de la consommation de fast-food sur la réussite scolaire ? Les chercheurs se contentent d’évoquer des pistes proposées par d’autres études : l’alimentation de type fast-food, de par sa pauvreté en nutriments comme le fer, aurait un effet négatif sur le développement cognitif. De même, une alimentation trop riche en gras et en sucre aurait un impact négatif sur la mémoire et les capacités d'apprentissage.