Dépendance : trois conseils pour gérer sa consommation d’alcool au quotidien

  • A
  • A
Partagez sur :

Europe 1 a dévoilé jeudi en exclusivité une étude de la Mildeca sur les comportements à risques. Vous avez vous-même récemment pris conscience que votre consommation d'alcool était excessive et vous souhaitez la réduire ? Voici quelques conseils.

Il y a ce verre le soir après le boulot entre collègues, celui du samedi soir pour la sortie du week-end ou celui bu en terrasse pour fêter le retour du beau temps… Les occasions de trinquer ne manquent pas et les phénomènes de dépendance à l’alcool peuvent s’installer. Après avoir lu les résultats de l’étude de la Mildeca réalisée auprès de 200.000 Français âgés de 18 à 64 ans, qui évoque le rapport dangereux des consommateurs à l’alcool, et après avoir passé le test de l’OMS sur la dépendance à l’alcool, vous avez pris conscience que votre consommation était à risque. Voici quelques conseils pour apprendre à la maîtriser.

Comprendre et évaluer sa consommation

Il s’agit d’abord de repérer les moments où vous buvez. Est-ce lors d'occasions particulières, lors d'apéro au travail (ou après le travail) ? Buvez-vous le midi, le soir, seul, chez vous ou en groupe ? Les instants propices pour boire ne manquent pas. Il faut ensuite évaluer le volume d'alcool que vous buvez à chacun de ces moments. Mais attention "l’erreur classique est  de compter en verres", explique à Europe 1 Mickaël Naassila, président de la Société Française d’Addictologie, membre de l’Inserm et professeur de pharmacie à l’Université de Picardie Jules Verne. "Or, un  verre standard de vin, de bière ou d’alcool fort contient 10 grammes d’alcool", ajoute-t-il. Pas besoin de calculs savants, retenez simplement qu’une bouteille de vin de 75 cl représente sept verres. Une canette de bière de 50cl à 5 degrés équivaut à deux verres. À 10 degrés, ce sera quatre verres.

Noter sa consommation sur son agenda ou son smartphone

"Noter sa consommation pour avoir un suivi journalier peut être un bon moyen", ajoute Mickaël Naassila. Peu importe que ce soit dans votre agenda ou sur votre smartphone, mais sachez qu’il existe des applications comme Alcool, One More, Stop Alcool pour contrôler et surveiller sa consommation d’alcool au quotidien. Retenez à cet effet que selon l’OMS, on considère qu'une consommation excessive pour un homme se situe au-delà de 3 verres par jour (21 par semaine). Pour une femme, on compte 14 par semaine, soit 2 par jour.

Se fixer des petites limites

Plus ces règles vous seront personnelles et vous ressembleront, mieux vous arriverez à vous y tenir. Cela peut passer par ne pas commencer l’apéro par une boisson alcoolisée ou ne pas boire deux verres d’alcool à la suite. "On peut se faire plaisir avec autre chose qu’un produit alcoolisé", souligne Mickaël Naassila. "Il existe pleins de cocktails sans alcool qui sont très bons", ajoute-t-il, en mentionnant notamment  la dernière tendance du slow drinking qui invite le consommateur à savourer davantage une seule boisson, plutôt que de les enchaîner. Pensez à poser votre verre après chaque gorgée. C’est bien connu : un verre à la main se vide plus vite… N’hésitez pas non plus à évoquer à des proches qui boivent peu d’alcool votre intention de moins boire : ils pourront vous accompagner dans votre démarche.