Toux : les bébés privés de médicaments

  • A
  • A
Toux : les bébés privés de médicaments
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’Afssaps a contre-indiqué des médicaments destinés aux moins de deux ans.

Les médicaments contre la toux destinés à fluidifier les sécrétions bronchiques viennent d'être contre-indiqués chez les enfants de moins de deux ans par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Il s’agit des médicaments mucolytiques, mucofluidifiants sous différentes forme (sirops, sachets à diluer, solutions buvables), tels que Rhinathiol ou Carbocistéine, ainsi que le sirop "Hélicidine" contre la toux.

La raison ? Ces médicaments peuvent aggraver un surencombrement bronchique, en raison de la faible capacité des nourrissons à tousser pour éliminer les sécrétions produites, a expliqué l’Afssaps. Cette décision intervient après plusieurs cas d'aggravation d'encombrement respiratoire ou de bronchiolite du nourrisson.

Trois médicaments retirés de la vente

Par conséquent, trois médicaments en sachets ou poudres exclusivement pour nourrissons ne sont plus délivrés en pharmacies. Il s’agit de l’Exomuc nourrisson100 mg, Mucomyste nourrissons100 mg/5 ml et le Fluimucil nourrisson 100 mg.

Les médicaments restent toutefois disponibles au-delà des deux ans. Un document sera remis aux parents en pharmacie à chaque demande ou prescription de ces médicaments.

Les laboratoires appuient la décision

Une porte-parole de Bouchara-Recordati France a indiqué que le laboratoire avait cessé "depuis plusieurs mois" la commercialisation des sachets d'Exomuc pour nourrissons, en prévision de cette décision des autorités sanitaires françaises. "Cela ne remet pas du tout en cause le médicament dans son intégralité. C'est juste une mesure de précaution chez le petit enfant", a pour sa part réagi une porte-parole de Zambon France, qui vend le Fluimicil. "La décision de l'Afssaps est tout à fait légitime", a estimé une porte-parole de Sanofi-Aventis, qui revendique 7% de l'ensemble du marché des mucolytiques en France.

La toux, symptôme fréquent chez le nourrisson et le plus souvent associé à une infection respiratoire, est un réflexe naturel et indispensable de défense de l'organisme. En dehors de signes de gravité (gêne respiratoire, difficultés importantes à s'alimenter) qui doivent faire consulter un médecin, des mesures simples sont recommandées pour améliorer le confort de l'enfant (lavage du nez au sérum physiologique, hydratation, aération de la chambre et éviction du tabac). Si la toux se prolonge plus de 4-5 jours sans amélioration, un avis médical s'impose pour en rechercher la cause.