Tiers payant : "ni recul ni renoncement" pour Touraine

  • A
  • A
Tiers payant : "ni recul ni renoncement" pour Touraine
@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

DROIT DANS SES BOTTES - La ministre de la Santé Marisol Touraine n'entend pas reculer sur le tiers payant généralisé. 

Le gouvernement ne reculera pas sur le tiers payant généralisé : voilà le message qu'a voulu faire passer lundi la ministre de la Santé. Selon le journal Les Echos, le gouvernement entendrait reculer sur ce dossier. "Tiers payant : ni recul ni renoncement, une avancée importante pour les Français qui doit être simple et garantie pour les médecins", a répondu Marisol Touraine sur son compte Twitter.



"Donner toutes les garanties aux médecins". Le ministère de la Santé avait démenti dimanche tout recul, en expliquant que les travaux étaient "encore en cours", avant même la publication de l'information des Echos. Le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a déclaré lundi qu'il fallait "donner toutes les garanties pour que le paiement ait lieu de toutes façons" aux médecins. Ces derniers mettent en avant le délai de remboursement des frais par la Sécurité sociale et les mutuelles. "Il faut lever toutes ces interrogations et avancer", a expliqué Jean-Marie Le Guen sur iTELE.

Medecin-greve-1280

© Les médecins prévoient un nouveau mouvement de grève le 15 mars prochain (AFP).

Vers une nouvelle grève des médecins ? "Il est tout à fait possible d'avancer, la question est de savoir à quel rythme l'on va, est-ce que ça va être une généralisation, est-ce que ça va être une obligation ?", a également précisé Jean-Marie Le Guen. Des syndicats de médecins prévoient une nouvelle manifestation le 15 mars, aux côtés notamment d'internes des hôpitaux. Un nouveau rassemblement qui interviendra juste avant le début de l'examen du projet de loi sur la santé le 17 mars en commission à l'Assemblée nationale.  

>> LIRE AUSSI - Vers un recul du tiers payant généralisé ?

>> LIRE AUSSI - Généraliser le tiers payant, plus compliqué que Philae ?

>> LIRE AUSSI - Tiers-payant généralisé : Hollande pose une condition

>> LIRE AUSSI - Ce qu'il faut savoir sur le projet de loi santé