Lhermitte : la thérapie cellulaire est "extrêmement prometteuse"

  • A
  • A
Lhermitte : la thérapie cellulaire est "extrêmement prometteuse"
Thierry Lhermitte.
Partagez sur :

Le comédien, nouveau chroniqueur du Grand direct de la santé, s'engage pour la recherche sur les insuffisances cardiaques.

On le connait acteur mais c'est en tant que parrain de la fondation pour la recherche médicale que Thierry Lhermitte officie désormais comme chroniqueur dans le Grand direct de la santé, depuis vendredi. L'acteur est impliqué dans la recherche sur les cellules embryonnaires pour les insuffisances cardiaques. 

Un millions de personnes concernées en France. Thierry Lhermitte a visité jeudi le laboratoire de Philippe Menasché, chirurgien cardiaque de l’hôpital Georges-Pompidou. "Depuis 20 ans, ce chirurgien essaye de réparer les cœurs insuffisants cardiaques à la suite d'un infarctus en greffant des cellules souches, explique le comédien. La fondation finance l'une de ses recherches. Un million de personnes en France sont touchées par l'insuffisance cardiaque", précise-t-il. 

Infarctus, une course contre-la-montre. L'insuffisance cardiaque, c'est une artère qui se bouche et des cellules myocardiques qui ne sont plus approvisionnées en sang. Les cellules du cœur meurent alors. Souvent, le problème est pris trop tard et déboucher les artères "ne suffit pas". On observe alors une nécrose myocardique : le tissu n'est plus fonctionnel, le cœur ne peut plus se contracter. 

Une technique prometteuse. "Le traitement ultime c'est la greffe, mais on manque de greffons", poursuit Thierry Lhermitte. "Donc la solution qui reste, c'est la thérapie cellulaire à partir de cellules embryonnaires." Indifférenciées, elles peuvent se transformer en condition particulières en cellules cardiaques. Avec une opération, un patch de cellules est déposé sur la partie nécrosée du cœur. "Ces nouvelles cellules ne remplacent pas mais stimulent les cellules souches du cœur lui-même. Deux patients ont déjà bénéficié de cette technique. C'est le début de cette recherche extrêmement prometteuse", s'enthousiasme le comédien.