Test : que valent les bonbons aujourd'hui ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Que contiennent vos bonbons préférés et sont-ils bons pour la santé ? Le nutritionniste Jean-Michel Cohen a donné mardi sur Europe 1 des pistes pour s'y retrouver.

Adorés des enfants et des plus grands, les confiseries vendues dans les magasins n'ont plus grand-chose à voir avec les simples bonbons d'antan. A l'origine, un bonbon n'est composé que de sucre, transformé par chauffage ou modification de sa forme. "Puis avec les progrès industriels, on est arrivé à faire des bonbons avec des goûts très particuliers, soit avec des arômes de fruits, soit avec des arômes sans mettre de fruits ou en y incluant parfois des matières grasses, voire des oléagineux comme dans les bonbons fourrés aux cacahuètes", explique Jean-Michel Cohen dans le Grand direct de la santé sur Europe 1.

Attention aux excès de sucre. Les bonbons sont-ils pour autant nécessairement mauvais ? Tout dépend de la quantité consommée. "Je rappelle que les consignes aujourd'hui c'est par maximum 50 grammes de sucre par jour pour les femmes, 60 grammes pour les hommes. C'est grosso-modo pas tout à fait les deux tiers d'un paquet de bonbons de 100 grammes. Quand vous absorbez un paquet de bonbons, vous avez toute les chance de la terre de déborder la ration qui est conseillée", prévient le nutritionniste. A prendre en compte également les graisses présentes et les additifs quasi-systématiques dans les bonbons d'aujourd'hui.

Rationner les enfants. Les principaux concernés sont évidemment les enfants. "Ce n'est pas recommandé de leur en donner. Pas seulement parce que cela favorise les caries, mais surtout parce qu'on leur renforce le goût du sucre", explique Jean-Michel Cohen. Le nutritionniste préconise d'ailleurs de rationner les enfants. "Il y a une limitation à faire, soit un nombre de jours dans la semaine, soit une quantité déterminée. Deux ou trois tous les deux jours, c'est vraiment intelligent de faire ça", souligne-t-il. 

Des vertus pour la mémoire et la concentration. Les bonbons n'ont toutefois pas que des défauts. "On a constaté que la consommation de sucre renforçait légèrement la mémoire des individus et leur concentration. Je ne dis pas que c'est ce qu'il faut faire pour se concentrer et avoir de la mémoire, mais ça a été observé", assure Jean-Michel Cohen.