Stagiaires infirmiers : les cliniques privées lèvent le boycott

  • A
  • A
Stagiaires infirmiers : les cliniques privées lèvent le boycott
Chaque année, les cliniques accueillent environ la moitié des étudiants infirmiers en stage (photo d'illustration).@ MAXPPP
Partagez sur :

Après une réunion avec la ministre de la Santé, Marisol Touraine, les cliniques privées ont décidé d’accueillir à nouveau les stagiaires.

Les cliniques privées ont levé leur boycott des stages d'infirmiers après un rendez-vous mardi des représentants de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) au ministère de la Santé, a annoncé mercredi le ministère dans un communiqué.

La FHP avait appelé à ne plus accueillir d'étudiants en stage après la décision du ministère de baisser leurs tarifs en 2014, ce qui avait conduit des milliers d'étudiants infirmiers à manifester le 4 mars dans toute la France.

Tous les étudiants étaient accueillis. Les cliniques s'estiment lésées alors que les tarifs des hôpitaux vont rester stables. Le gouvernement entend ainsi compenser le crédit d'impôt compétitivité (CICE) dont elles bénéficient, contrairement aux hôpitaux.

Au ministère mardi, la ministre Marisol Touraine "a rappelé qu'une solution avait été trouvée pour 100% des étudiants concernés", selon le communiqué. Lors d'une conférence de presse mercredi matin, la FHP a de son côté évoqué des "avancées" et des "progrès notables" avec le ministère, même s'il reste des "points d'ombre" et des "épines irritatives".

De nouvelles thématiques de travail. Son président, Jean-Loup Darousset, a indiqué que le message serait donné aux établissements de "reprendre les stagiaires au fur et à mesure des parcours des étudiants". "Nous sommes sur la voie du retour à la normale qui va s'échelonner dans le temps. Ceux affectés dans d'autres établissements vont finir dans l'établissement où ils ont commencé", a-t-il précisé, estimant à fin avril le terme de l'impact complet pour les étudiants infirmiers.

Selon le ministère de Santé, la ministre Marisol Touraine et la FHP ont "arrêté ensemble plusieurs thématiques de travail, en particulier les conditions d'éligibilité des établissements privés à statut commercial aux aides à la contractualisation et à l'enveloppe du fonds d'intervention régionale, ou encore la mise en place de mesures de simplification".

sur le même sujet, sujet,

SOCIAL - Les étudiants-infirmiers en craignent pour leurs stages

ECO - Le gouvernement baisse les tarifs des cliniques