Sous la pression de Zika, le Brésil ne veut pas de femmes enceintes aux Jeux

  • A
  • A
Sous la pression de Zika, le Brésil ne veut pas de femmes enceintes aux Jeux
Le virus Zika fait peser une menace sur les femmes enceintes.@ NELSON ALMEIDA / AFP
Partagez sur :

Le gouvernement brésilien établit un "risque grave" pour les femmes enceintes qui s'exposeraient au virus Zika.

Le gouvernement brésilien a déconseillé lundi aux femmes enceintes de se rendre aux Jeux olympiques prévus en août au Brésil, en raison des risques liés au virus Zika. "Le risque, je dirais grave, est pour les femmes enceintes", a déclaré le chef de cabinet du gouvernement, Jaques Wagner. "Et donc il n'est évidemment pas recommandé (de venir au Brésil) parce qu'on ne va pas prendre de risque", a ajouté Jaques Wagner, après la décision de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) de classer "urgence de santé publique de portée mondiale" l'épidémie du virus Zika.

Une campagne spécifique pour les femmes enceintes. La décision de l'OMS a d'ailleurs été saluée comme "positive" par la présidente Dilma Rousseff car, selon Jaques Wagner, "c'est un organisme responsable qui alerte tout le monde, dont le monde scientifique, sur le danger de ce nouveau virus".

Selon lui, il est nécessaire de mettre en place une campagne pour dire que "les conséquences d'une piqûre de moustique transmettant le virus peuvent être plus dramatiques pour les femmes enceintes". "Je pense que toute autre personne que les femmes enceintes n'aura pas peur", a-t-il ajouté, à sept mois du début des Jeux.