Sidaction 2017 : où en est la recherche sur le VIH ?

  • A
  • A

r
Partagez sur :

Tout le week-end, le Sidaction va tenter de mobiliser les forces pour récolter un maximum de dons, et ainsi, financer la recherche sur le VIH. De gros progrès ont déjà été réalisés, notamment par des chercheurs français.

Le Sidaction 2017 démarre ce vendredi pour trois jours de mobilisation, de sensibilisation et d'information sur la lutte contre le sida. L'occasion de faire le point sur les avancées de la recherche en matière de VIH. Une équipe de chercheurs français du CNRS vient justement de faire une découverte majeure, publiée dans la revue scientifique Nature.

Identifier les réservoirs viraux. La plupart des spécialistes n'hésitent pas à parler d'un pas de géant vers la guérison de la maladie. En effet, cette équipe de chercheurs français a découvert, chez des personnes séropositives sous tri-thérapie, le moyen de dénicher le virus du sida caché dans certaines de leurs cellules. Car on observe que lorsque des patients traités arrêtent leurs anti-rétroviraux, le virus resurgit après des années de silence, à partir de ces cellules dormantes appelées les "réservoirs viraux".

Des marqueurs à la surface des cellules infectées. Jusque-là, on ne savait pas identifier ces cellules, ces cachettes du virus qui empêchent la guérison. C'est désormais chose faite. "La découverte a consisté à identifier un marqueur qui va nous permettre de distinguer une cellule infectée par le VIH, d'une cellule non-affectée. Ce marqueur est à la surface de ces cellules, il est accessible", explique Monsef Benkirane, directeur de l'institut de génétique humaine au CNRS de Montpellier.

L'enjeu est désormais de mettre au point des stratégies pour cibler ces réservoirs, et les éliminer. Si cela risque de prendre encore plusieurs années, cela pourrait permettre, à terme, la guérison des malades, en éradiquant enfin totalement le virus de leurs organismes.

Pour faire un don : téléphonez au 110 - numéro d’appel gratuit - ou connectez-vous sur sidaction.org