Santé : les enfants ne bougent pas assez

  • A
  • A
Partagez sur :

Les enfants d'aujourd'hui font moins d'activité physique que leurs aînés, ce qui entraîne des risques cardiaques. Les parents doivent se montrer vigilants.

Les enfants passent plus de temps devant les écrans et moins de temps sur un vélo. Vigilance ! La fédération française de cardiologie alerte les parents car un enfant sur deux ne bouge pas assez. Et ce manque d'activité physique a des conséquences.

Des performances sportives en baisse. Depuis quarante ans, les enfants ont ainsi perdu 25% de leurs capacités cardio-vasculaires. Résultat : leurs performances sportives ont baissé. Par exemple, en 1971, un enfant courrait 800 mètres en trois minutes. Aujourd'hui, pour cette même distance, il lui en faut quatre. Le principal problème est que 70% des parents n'ont pas conscience du phénomène.

Risques d'infarctus et d'AVC. Il est donc primordial d'expliquer qu'en ne bougeant pas assez, le cœur de leur enfant est en danger, comme l'indique le docteur Claire Mounier-Vehier, présidente de la fédération française de cardiologie. "Ces enfants d'aujourd'hui qui ne bougent pas assez, ça va faire des enfants qui vont être hyper tendus. On voit une progression de l'hypertension chez les jeunes. Ça va faire des enfants, s'ils commencent à fumer à 11 ans, qui à 30 ans vont avoir fumé plus de quinze ans et il y aura des risques d'infarctus et d'AVC. Toute la santé en général va être impactée par cette hygiène de vie dès l'enfance. On a clairement un rôle à jouer, nous parents", insiste le médecin.

Pour faire bouger les enfants, quelques conseils peuvent être facilement mis en oeuvre : pour les balades, passé trois ans, il n'est pas nécessaire d'utiliser une poussette. Et pour aller à l'école, s'il y a moins de deux kilomètres, il faut penser au vélo ou à la trottinette.