Rhume des foins : "Depuis une semaine, mon meilleur ami, c'est mon paquet de mouchoirs"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Beaucoup d'allergiques au pollen redoutent le retour du printemps. Mais des conseils simples peuvent être mis en pratique pour éviter de trop souffrir pendant cette période.

Avec le printemps, revoici le rhume des foins. 37 départements sont en alerte rouge, principalement en Ile-de-France, dans le Grand Est, le Centre et dans les Hauts-de-France. Les villes sont les plus touchées, puisque c'est le pollen des arbres plantés, comme le bouleau, le frêne ou le cyprès, qui s'avèrent actuellement le plus allergisant.

"Je ne peux plus porter de lentilles". Pour les allergiques, les symptômes restent les mêmes : les yeux qui démangent et le nez qui coule. "Depuis une semaine, mon meilleur ami, c'est mon paquet de mouchoirs. Moi qui porte habituellement des lentilles, je ne peux plus le faire pendant les crises de pollen", témoigne David, interrogé par Europe 1. Cet allergique prend pourtant des mesures pour s'exposer le moins possible. "J'évite d'aller dans les parcs où il y a énormément d'arbres, et je prends des médicaments", indique-t-il.

Des conseils à appliquer au quotidien. Parfois, les antihistaminiques ne suffisent pas. Alors il faut adapter ses gestes du quotidien, recommande Christine Rolland, directrice de l'association Asthme et allergies. "Des petits conseils simples : il faut éviter de rouler en voiture avec la fenêtre ouverte. Quand on va se promener, le soir, on se rince les cheveux en rentrant. Sinon, les pollens sont stockés dans les cheveux, se déposent sur l'oreiller, et on reste toute la nuit au contact de ces pollens allergisants", avertit la spécialiste. Les personnes allergiques doivent également faire sécher leur linge à l'intérieur pour éviter que les pollens ne se collent sur les tissus. Par ailleurs, pour aérer votre logement, choisissez de le faire tôt le matin, ou tard le soir.