Quels sont les réflexes pour mieux supporter la canicule ?

  • A
  • A
Partagez sur :

En cas de canicule, il faut penser à s'hydrater de l'intérieur mais aussi à se rafraîchir de l'extérieur, rappelle lundi le médecin Gérald Kierzek sur Europe 1.

Soleil et chaleur sont au programme lundi et pour une partie de la semaine. Une alerte orange à la canicule a été déclenchée dans seize départements par Météo-France. "En cas de forte chaleur, les personnes âgées sont les plus vulnérables car leur système de thermorégulation et de soif s'adapte un peu moins bien", rappelle lundi sur Europe 1 le docteur Gérald Kierzek. "C'est particulièrement le cas pour les personnes sous traitements médicamenteux. Car certains médicaments, comme les diurétiques ou des médicaments à visée neurologique, vont majorer la déshydratation", explique-t-il.

Les personnes handicapées, les malades à domicile, les personnes dépendantes, les femmes enceintes risquent également la déshydratation et de ne pas s'adapter suffisamment bien à la chaleur, souligne le médecin.

Boire régulièrement mais pas trop. Pour éviter tout risque, le premier réflexe est de boire de l'eau régulièrement. "Il ne s'agit pas non plus de boire 5 litres d'eau par jour", nuance le médecin, "mais plutôt 2 litres répartis sur 24 heures".

Se rafraîchir de l'extérieur. Autre conseil : se rafraîchir de l'extérieur, avec un linge mouillé ou une climatisation, si possible. L'autre solution consiste à se rendre dans des endroits climatisés, comme le cinéma, la bibliothèque ou le rayon frais du supermarché. "Cela va permettre de faire redescendre quelques heures la température", assure Gérald Kierzek.

Fermer les volets. Chez soi, mieux vaut fermer ses volets la journée. Il est également conseillé d'éviter de pratiquer une activité physique en plein soleil, ni même de sortir aux heures les plus chaudes.

001_PP2LR_preview


Le ministère de la Santé a mis en place une plateforme d'information sur la canicule. "Accessible au 0800.06.66.66, elle permet d'obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage, en particulier les plus fragiles", indique la direction générale de la Santé dans un communiqué. L'appel est gratuit depuis un poste fixe en France de 9 heures à 19 heures, précise-t-elle, soulignant que les autorités sanitaires "surveillent la situation heure par heure".