Privilégier le paracétamol, éviter l'aspirine : les recommandations de "60 Millions de consommateurs"

  • A
  • A
Privilégier le paracétamol, éviter l'aspirine : les recommandations de "60 Millions de consommateurs"
"60 Millions de consommateurs" a testé une trentaine d'anti-douleurs avant de livrer ses conclusions.@ MYCHELE DANIAU / AFP
Partagez sur :

Dans son dernier numéro paru jeudi, le magazine "60 Millions de consommateurs" s'est penché sur la question des anti-douleurs.

Il est temps de faire le tri dans l'armoire à pharmacie. Le magazine 60 Millions de consommateurs, dans son dernier numéro paru jeudi, s'est penché sur le sujet des anti-douleurs, en testant une trentaine de médicaments.  

Privilégier le paracétamol. Parmi les trois substances actives les plus courantes pour traiter les douleurs faibles à modérées, le paracétamol "est de loin celui qui présente le meilleur rapport bénéfice-risque", indique le mensuel. Selon le magazine, les marques les moins dangereuses et les plus efficaces sont le Doliprane 500 mg/1000 mg, mais surtout le Dafalgan.

L'ibuprofène en second choix. L'ibuprofène, avec notamment l'Antarène Gé 200mg, l'Advil, le Nurofen et le Spedifen, doit quant à lui être utilisé en second choix, en raison des risques de troubles digestifs ou du foie.

Éviter l'aspirine. Mieux vaut enfin éviter l'aspirine, qui présente un bénéfice-risque défavorable. Selon 60 Millions de consommateurs, l'Aspro Caféine est même "à proscrire". 

Des doses à respecter. "Pour autant, le paracétamol n'est pas un bonbon. À 3 grammes par jour, il est anodin. À 10 grammes par jour, il devient potentiellement mortel", alerte dans le magazine le professeur François Chast, de l'Académie nationale de pharmacie. Autre conseil important : ne jamais en prendre plus de trois à cinq jours d'affilée.