"Le bénéfice de la vaccination" prime sur "les effets indésirables"

  • A
  • A
"Le bénéfice de la vaccination" prime sur "les effets indésirables"
Partagez sur :

EFFETS SECONDAIRES - Invité sur Europe 1, le pédiatre Robert Cohen a expliqué que les effets indésirables des vaccins restent moins importants que leurs bénéfices.

INTERVIEW

Les vaccins peuvent-ils être dangereux ? Alors que les Français se méfient parfois d'effets secondaires néfastes liés à la vaccination, le professeur Robert Cohen, invité sur Europe 1 mercredi, a tenu à rassurer les auditeurs. "On ne vous dira jamais que nos vaccins sont 100% sûrs", a reconnu ce pédiatre et infectiologue. "On tolère un certain niveau d'effets indésirables." Ces derniers sont donc identifiés et régulièrement étudiés. Et s'ils sont acceptés, c'est "que le bénéfice qu'on induit par la vaccination en termes de santé publique" reste plus important.

Des bénéfices toujours plus importants. Le professeur Robert Cohen prend l'exemple du vaccin contre la grippe. "Des études suggèrent une augmentation du risque de Guillain-Barré", une maladie du système nerveux, en cas de vaccination. "Mais c'est beaucoup moins que ce qu'on peut prévenir" grâce à ce vaccin, a insisté le pédiatre. Autrement dit, ces effets indésirables sont si rares que le bénéfice de la vaccination reste plus important. Le professeur a par ailleurs rappelé que ces effets secondaires n'étaient pas spécifiques aux vaccins. "Il n'y a pas un médicament actif qui puisse ne pas en avoir", a t-il expliqué.