Pour éviter les infarctus, ne vous mettez pas en colère

  • A
  • A
Pour éviter les infarctus, ne vous mettez pas en colère
@ Maxppp
Partagez sur :

SANTE - Les personnes au tempérament sanguin ont plus de chances de subir une attaque cardiaque. 

Deux heures dangereuses. Après vos coups de sang et autres accès de colère, saviez-vous que, l’espace de deux heures, les risques d’attaque cardiaque sont multipliés par cinq et les risques d’arrêts par trois ? Ce sont les chercheurs de l’école de Santé Publique d’Harvard, cités par le BBC, qui ont constaté ce lien de cause à effets entre comportements volcaniques et problèmes de cœur. 

Plus on s’énerve, plus le risque augmente. Plus l’emportement est fréquent, plus les risques de problèmes cardiaques augmentent. Un accès de colère mensuel provoque en moyenne une attaque supplémentaire pour 10.000 personnes, mais le ratio monte à 158 attaques supplémentaires pour 10.000 personnes pour les plus nerveux d’entre nous qui s’énerveraient cinq fois par jour. 

Un lien pas si évident. Si dans l’imaginaire, le lien entre caractère colérique et pathologies cardiaques semble évident, médicalement, il est beaucoup moins clair qu’on ne le pense. Les expert savent que la pression artérielle peut augmenter avec le stress, mais ils s’interrogent sur la cause de cette augmentation : ce peut souvent être le fait de comportements addictifs (alcool, tabac). De la même façon, outre l’énervement, c’est la manière dont les gens retrouvent leur calme qui peut également déterminer la pression artérielle et les risques cardiaques qui en découlent.

sur le même sujet, sujet,

MÉDECINE - Les crises cardiaques sont de moins en moins fatales

CONSO - Les boissons énergisantes à l'origine de crises cardiaques

INNOVATION - Un bracelet anti-crise cardiaque