Pic de pollution : la maire de Paris demande la circulation alternée "dès que possible"

  • A
  • A
Pic de pollution : la maire de Paris demande la circulation alternée "dès que possible"
La capitale encaisse son 4e jour consécutif de pic de pollution.@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

La mairie de Paris a demandé à l'Etat la circulation alternée dans la capitale "dès que possible", en raison d'un pic de pollution qui perdure depuis quatre jours.

La préfecture de police envisage d'imposer la circulation alternée lundi à Paris en cas de persistance de la pollution, une mesure réclamée "dès que possible" par la maire de la capitale Anne Hidalgo. Paris est "touchée par un pic de pollution très intense, avec des risques importants pour la santé publique. Il s'agit du neuvième pic de pollution depuis le début de l'année 2016", déclare vendredi la maire socialiste dans un communiqué.

4e jour consécutif de pic de pollution. Cet "épisode de pollution atmosphérique est particulièrement long", ajoute la Ville, "il se poursuivra demain samedi, pour le 4e jour consécutif, et pourrait même se prolonger encore plusieurs jours si l'on en croit les prévisions météorologiques. Le niveau de particules fines dans l'air est par ailleurs très élevé". Anne Hidalgo a donc appelé l'Etat à "mettre en place dès que possible la circulation alternée en Ile-de-France, comme le prévoit l'arrêté interministériel en cas de pic de pollution persistant". La Ville de son côté reconduira les mesures déjà prises, mesures de gratuité du stationnement résidentiel, du Velib' et Autolib', et messages de prévention.



Circulation alternée lundi ? Airparif prévoit "une légère amélioration de la qualité de l'air pour samedi", a assuré la préfecture de police dans un communiqué vendredi soir. "Cependant, la situation relative à la pollution devrait à nouveau se dégrader en début de semaine prochaine", reconnait-elle. "En fonction de l'évolution de la situation tant en termes de durée que d'intensité, au vu des conclusions du comité d'experts et après concertation avec les élus", le préfet de police "pourra mettre en place une mesure de circulation alternée à compter du lundi à Paris et dans 22 communes de la petite couronne", selon le communiqué.