Petits dormeurs, attention !

  • A
  • A
Petits dormeurs, attention !
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les nuits de sommeil de moins de 6 heures augmentent la probabilité de mort prématurée.

Vous rognez sur votre sommeil pour travailler plus ou profiter de votre temps libre après le travail ? Vous devriez faire attention, car selon une étude britannique, les personnes qui dorment moins de 6 heures par nuit ont 12% de chances supplémentaires de mourir prématurément.

"L'étude offre des preuves irréfutables sur le lien direct entre une brève durée du sommeil et une augmentation de la probabilité de mourir prématurément", assure l'Université de Warwick. "Si vous dormez peu, vous pouvez tomber malade du diabète, avoir de l'hypertension et trop de cholestérol ou devenir obèse", précise le professeur Cappuccio, chef du programme Sommeil, Santé et Société à l'Université de Warwick.

Ne pas dormir trop

La recherche note cependant aussi qu'un sommeil régulièrement trop long, plus de neuf heures par nuit peut représenter un souci. Le sommeil trop long "n'augmente pas en soi les risques de mortalité, mais il peut être le symptôme révélateur d'une maladie grave et potentiellement mortelle", ajoute l’université anglaise.

Entre 6 et 9 heures

"Dormir régulièrement entre six et huit heures par nuit pourrait être l'idéal pour la santé", a conclu l’étude. "Nous pensons que le lien entre le peu de sommeil et les maladies est causé par une série de mécanismes hormonaux et de métabolisme", précise Francesco Cappuccio, rappelant que "la société nous pousse à dormir de moins en moins".

L'étude a pris en compte les résultats de 16 recherches conduites en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, dans d'autres pays européens et de l'Asie de l'Est, portant sur 1,3 millions de participants qui ont été suivis pendant 25 ans au cours desquels plus de 100.000 morts ont été enregistrées, selon la même source.