Médicaments périmés : quels sont les risques ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Si la majorité des comprimés peuvent dépasser leurs dates de péremption, il faut faire attention en matière de sirops. 

INTERVIEW

On laisse souvent nos médicaments dans le tiroir ou le placard et on s'occupe rarement de leurs dates de péremption. Ce qui peut être dangereux dans certains cas, a souligné Martine Perez, médecin généraliste, dans Le Grand direct de la santé, jeudi matin. 

2 à 5 ans en moyenne. "Tout à une date de péremption". C'est ce que tient à rappeler le docteur Martine Perez. "Il y a des modifications chimiques au fil du temps et des modifications liées à l'environnement, qui font qu'au bout d'un certain nombre de temps ces médicament changent", explique la généraliste. Une date déterminée par les laboratoires pharmaceutiques qui est autour de 2 à 5 ans en moyenne. Cela ne veut pas cependant que ces médicaments sont dangereux après cette date, s'ils ont été conservés dans de bonnes conditions. "Il y a trois ou quatre ans, les Américains ont fait une expérience hyper-intéressante. Ils ont retrouvé dans une vieille pharmacie de Los Angeles, quatorze médicaments dont la date de péremption datait de plus de 24 à 40 ans. Ils se sont rendu compte que pour douze d'entre eux la composition était équivalente à ce qu'on pouvait attendre du produit", raconte Martine Perez. La date de péremption reste cependant nécessaire, car les laboratoires ne peuvent pas surveiller ces médicaments indéfiniment. 

Attention aux sirops. C'est surtout une question de prudence car les médicaments ne réagissent pas tous de la même manière. Martine Perez prend l'exemple d'antibiotiques, les tétracycline, qui deviennent toxiques quand on dépasse la date recommandée. Si les comprimés sont assez stables, à condition d'être protégés de la chaleur, de humidité, de l'air et de la lumière, il faut faire attention aux médicaments sous forme de sirops : "on considère qu'ils peuvent souvent s'infecter parce qu'ils contiennent du sucre", souligne le docteur. De même pour les collyres et certaines pommades.