Médecin, 50 ans, à Nice, sans cabinet

  • A
  • A
Médecin, 50 ans, à Nice, sans cabinet
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le Conseil national de l'ordre publie un portrait-robot des médecins dont le visage change.

Ils sont 216.450 médecins à exercer en France. C’est 93% de plus qu’il y a 30 ans. Plus nombreux, les médecins français de 2010 ont aussi un tout autre visage. Découvrez les principaux enseignements de l’étude publiée mardi par le Conseil national de l'ordre des Médecins.

Les médecins préfèrent le soleil. En moyenne, on compte 324 médecins pour 100.000 habitants. Une statistique qui recouvre des disparités régionales extrêmement marquées. Cap au sud pour trouver les plus fortes concentrations de médecins : en PACA, avec 374 médecins pour 100.000 habitants, en Languedoc-Roussillon, en Midi-Pyrénées et en Aquitaine. Autre région très bien dotée en médecin : l’Ile-de-France avec 370 praticiens pour 100.000 habitants. Du côté des déserts médicaux, la Picardie, le Centre et la Haute-Normandie sont les régions les moins bien loties.

Vous voulez consulter un spécialiste ? Toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne en matière de médecins spécialisés, loin de là. L’Ile-de-France par exemple concentre à elle seule deux fois plus de spécialistes que la Picardie par exemple.

Des déserts médicaux

Ces cabinets qui ferment en série. Installer une plaque à son nom, au pied de son propre cabinet, ce n’est plus le rêve des étudiants en médecine. Les jeunes professionnels sont de moins en moins nombreux à choisir d’exercer en libéral : seulement un sur 10, les autres préférant être salariés, dans des hôpitaux par exemple. Parmi les régions menacées par la fermeture de cabinets médicaux qui ne trouvent donc pas de repreneurs : la Haute-Normandie, la Champagne-Ardenne ou la Picardie. Du côté des spécialistes, les cabinets de radiologues ou d’ORL sont les plus menacés.

Je ne suis pas là, voyez avec mon remplaçant. La France dénombre près de 10.000 médecins remplaçants. Un chiffre qui a explosé en 30 ans : +754%. La moitié d’entre eux travaillent moins de trois jours par semaine.

Une profession grisonnante. 50 ans, c’est l’âge moyen des médecins en activité régulière en France. Certes, la profession nécessite des études à rallonge et l’entrée dans la vie active se fait en moyenne vers 35 ans. Mais le vieillissement général est incontestable. Les 50-59 ans représentent plus de 40% des médecins. Et les plus de 60 ans, environ 16%.