Matéo : "Je suis un peu abattu"

  • A
  • A
Partagez sur :

Matéo souffre d'une leucémie depuis 2013. Après un appel aux dons lancé sur Europe 1, il a pu bénéficier d'un traitement spécial à Seattle. Mais il a rechuté à son retour en France.

Touché par une leucémie, Matéo était parti bénéficier de soins de pointe de l'hôpital de Seattle grâce à une mobilisation collective lancée sur Europe 1. Revenu le 18 avril en France, il a malheureusement rechuté cette semaine, comme l'a expliqué Evelyne, sa mère, vendredi au micro d'Europe 1. "Aux Etats-Unis, finalement c'était bien, c'était une belle aventure puisqu'on est rentrés avec un Matéo guéri de sa leucémie. Jusqu'à la semaine dernière, j'aurais dit qu'il allait bien. Mais malheureusement il a rechuté, puisqu'il a une leucémie vicieuse et qu'une cellule a muté", a-t-elle expliqué.

Un traitement expérimental. Le traitement fourni à Seattle, encore au stade expérimental, a consisté à prélever des cellules sur Matéo, à les modifier génétiquement, puis à les réinjecter dans son corps. Le résultat était positif puisque ces cellules reprogrammées sont venues à bout des cellules cancéreuses. Avant la rechute.

La lutte contre les blastes. "Une leucémie, ce sont les globules blancs qui mutent et deviennent des blastes. Ensuite, on lutte contre par une immunothérapie qui détruit ces cellules anormales. En rentrant de Seattle, ces blastes avaient disparu du sang de Matéo. On pouvait alors parler de rémission, mais pas de guérison", a expliqué le docteur Kierzek.

Un nouveau voyage hors de France ? En studio, Matéo a fait preuve d'un courage désarmant, reconnaissant qu'il était "un peu abattu". "Je pensais que la maladie était derrière moi, mais elle est revenue", a-t-il confié. Mais ni lui, ni sa mère ne comptent baisser les bras : "On envisage de repartir de France puisqu'à l'hôpital de Grenoble ils ne nous proposent aucun nouveau traitement. La seule solution là-bas, c'est les soins palliatifs", regrette Evelyne.