Manger pas cher fait grossir

  • A
  • A
Manger pas cher fait grossir
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une étude montre que les effets négatifs de l'alimentation discount sont très rapides.

Dans Super Size Me, un Américain se nourrissait uniquement chez Mc Donald’s pendant un mois et montrait les effets dévastateurs de cette alimentation. Pour Pièces à conviction, trois journalistes français ont mené une expérience similaire. L’un deux a continué à se nourrir de plats milieu de gamme faits maison. Le deuxième est passé à des plats préparés et des produits bas de gamme, en gardant toutefois la base d’un repas équilibré avec entrée plat dessert. Le troisième s’est converti à une alimentation bio.

1,5 kg en moins en quinze jours

L'expérience met l'accent sur la rapidité avec laquelle les effets sont visibles. L’étude a été menée avec l’ASEF, l'association santé et environnement France, qui a analysé pendant quinze jours les urines de ces trois personnes. "On s’est rendu compte que la personne qui mangeait discount mangeait plus gras. Elle a pris 1,5 kg en 13 jours. Elle se sentait moins bien et ce n’était pas bon. Celle qui mangeait bio a trouvé que c’était cher. Mais elle se sentait mieux et a perdu quasiment deux kilos", raconte le docteur Patrice Halimi, secrétaire général de l’association. "La leçon de cette photo c’est que vous pouvez changer rapidement."

7 fois plus de conservateurs

Autre enseignement de cette étude : les aliments vendus en discount contiennent 3 à 7 fois plus de conservateurs (E210 et E219 que l’on trouve dans les bonbons, les sodas, les produits laitiers et les plats préparés). Ils sont régulièrement mis en cause dans les atteintes du développement neurologique de l’enfant (hyperactivité ou troubles de l’attention) et présente des risques d’intolérances (urticaire, purpura, etc.).

"En faisant cette étude, nous voulions d'abord mesurer l'ampleur des inégalités de santé en fonction du niveau socio-économique. Les milieux précaires sont plus sujets à l'obésité et au diabète. Deuxièmement, nous voulions sortir du ‘On ne peut rien faire, c'est trop terrible’ et montrer qu'en changeant d'alimentation il était possible de se dépolluer rapidement" explique le docteur Pierre Souvet, Président de l'ASEF. Les conclusions de l’étude seront diffusées dans Pièces à conviction lundi soir, sur France 3.