Maigrir, c'est dans la tête

  • A
  • A
Partagez sur :

Le poids peut se réguler de façon inconsciente, mais c'est un travail sur la durée.

Alors que les beaux jours arrivent avec le début du printemps, le poids devient une question essentielle. Comment maigrir pour être présentable en maillot de bain sur la plage ? Tout se passe dans la tête. Seul inconvénient, pour maigrir durablement, il faut du temps. "Le seul moyen de maigrir durablement est de mettre en place un déficit énergétique restreint. On va diminuer un peu la balance, on va passer sous les radars de tous les systèmes de notre organisme, qui est bien fait. (...) L'idée est de maigrir graduellement", explique le docteur Gérald Kierzek.

"Réussir en douze mois plutôt que d'échouer en trois mois." Pour faire simple, "il vaut mieux réussir en douze mois plutôt que d'échouer en trois mois. L'idée est de manger de tout, en diminuant les quantités, en diminuant l'apport calorique, en augmentant l'activité physique." Le corps humain est fait de telle sorte que "si on le restreint trop, si on le limite trop, il y a des mécanismes de compensation qui vont faire qu'on a faim et qu'on reprend du poids", a précisé le médecin dans la matinale d'Europe 1.

"Fuir tous les régimes médiatiques." Au-delà d'être plus efficace, cette méthode permet également d'éviter les problèmes de santé liés à un régime drastique. Le conseil du docteur Kierzek est simple : "Fuir tous les régimes médiatiques, tous ces régimes que l'on voit fleurir dans les magasines, qui sont trop restrictifs. S'ils sont restrictifs, cela veut dire qu'ils vont traumatiser l'organisme inutilement. Ils vont augmenter le risque de pathologies, le risque de diabète, de maladies cardiovasculaires et surtout, il vont déchaîner les défenses métaboliques qui sont génétiquement programmées."

Concrètement, s'il est soumis à un régime draconien, "l'organisme va combattre l'amaigrissement et ça, c'est voué à l'échec dans la durée." Pour maigrir de façon efficace, il faut donc prendre son temps et tout simplement, habituer son corps à manger moins, petit à petit.