L'Oréal veut "imprimer" de la peau pour tester ses produits

  • A
  • A
L'Oréal veut "imprimer" de la peau pour tester ses produits
loreal peau@ LOREAL RESEARCH
Partagez sur :

Le géant de la cosmétique a annoncé avoir conclu un partenariat en ce sens avec une start-up américaine. 

Pour produire davantage de tissus humains en vue de tester ses nouveaux produits, la marque L'Oréal USA a annoncé mardi dans un communiqué avoir conclu un partenariat avec la start-up américaine Organovo spécialisée dans les technologies de bio-impression en 3D. Explications.

Produire davantage d'échantillons de peau. La production de tissus humains par L'Oréal n'est pas en soi une nouveauté. Depuis 2013, le groupe a, en effet, renoncé aux tests sur des animaux, souligne Pourquoi Docteur. Pour tester les molécules de ses nouveaux produits, L'Oréal reconstruit donc actuellement des tissus humains en laboratoire à partir de fragments de peau récupérés lors d'interventions de chirurgie esthétique.

Problème : ce processus est long et fastidieux et le nombre d'échantillons de peau reconstruits insuffisant. C'est pour augmenter la production que la multinationale a signé le 5 mai dernier un partenariat avec la start-up américaine Organovo qui travaille déjà à la modélisation de tissus à usage médical. .

Comment ça marche ? Imprimer de la peau en 3D, le procédé peut sembler complexe. Il est en réalité plutôt simple. Tout passe par une "bio-imprimante" qui projette une encre biologique contenant des cellules vivantes pour fabriquer, couche par couche, du tissu humain. Pour l'instant, le procédé n'est pas utilisé à grande échelle mais le géant de la cosmétique compte bien que cela soit le cas d'ici cinq ans.