Line Renaud : "Le sida ne choisit pas sa cible, c'est le combat de tous"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le Sidaction démarre ce vendredi en France avec, cette année encore, sa fidèle marraine Line Renaud.

INTERVIEW

"Il faut continuer à se mobiliser, parce que le sida est toujours là." Cette année encore, Line Renaud est la marraine du Sidaction, qui démarre vendredi. Invitée dans Le Grand Direct des Médias, la comédienne a rappelé l'urgence de faire avancer la recherche.

"Proposer une rémission durable aux patients". "On est en guerre contre le sida. Il y a eu au total 37 millions de victimes dans le monde. En 2016, encore 2 millions de personnes sont décédées. Le sida ne choisit pas sa cible, c'est le combat de tous", insiste-t-elle. "Je parle beaucoup avec les chercheurs. Leur défi actuel, c’est de bientôt pouvoir proposer une rémission durable aux personnes infectées. Mais aussi le vaccin préventif pour toute la population. Pour que nos enfants, demain, n’aient pas à trembler à l’entrée de leur vie sexuelle", espère-t-elle. "Un jour, un chercheur m’a dit qu’il n’y avait pas d’exemple où la science n’ait pas triomphé sur le mal. Alors moi, je crois en l’espérance".

Une baisse des dons à enrayer. Depuis l'apparition du sida dans les années 80, les scientifiques ont réalisé de très gros progrès. "Une personne dépistée à temps est une personne sauvée à temps. Maintenant, avec les progrès de la science, on peut vivre longtemps avec le sida", souligne Line Renaud. Mais paradoxalement, ces avancées scientifiques, et le fait que l'on peut désormais vivre quasi-normalement avec le sida, a fait baisser l'engagement citoyen. "La trithérapie a été un progrès énorme, mais d’un seul coup, il s’est créé l’impression que le sida était une maladie chronique", estime Line Renaud. L'an dernier, les dons récoltés grâce au Sidaction étaient en baisse.

Cette année, faisons mieux en allant sur le site don.sidaction.org, en téléphonant au 110, ou en envoyant un SMS 92 110.