Les vertiges peuvent être "le signe de quelque chose de plus embêtant"

  • A
  • A
Partagez sur :

Nausées, tête qui tourne : les vertiges à répétition peuvent être très handicapants. Question de santé fait le point sur les causes et les solutions pour les prévenir.

Vous ressentez une sensation d'ivresse dès le matin alors que vous n'avez pas touché une goutte d'alcool ou une impression de vide ? Vous souffrez peut-être de vertiges. Dans Question de santé, le docteur Gérald Kierzek vous distille quelques conseils pour éviter de perdre pied et garder la pêche dès le matin.

>> Le VPPB : qu'est-ce que c'est ? Il s'agit du vertige paroxystique positionnel bénin. "Celui-ci se déclenche lorsque les cristaux de l'oreille interne, les otolithes, se déplacent et bouchent les canaux de l'oreille", détaille Gérald Kierzek. Ce type de vertige arrive soudainement et peut être assez sévère mais reste toutefois bénin. Une solution est possible : "Il s'agit d'une manœuvre, effectuée par un ORL ou un kinésithérapeute, qui consiste à redéplacer les cristaux dans l'autre sens et ça remet en place les otolythes et ça résout votre problème", explique le médecin. Ce type de vertige peut survenir lors d'un changement de position de la tête, en passant de la position couchée à assise, par exemple.

>> Le stress : cause du vertige ? "C'est à la fois vrai et faux", répond Gérald Kierzek qui précise qu'il peut surtout être la cause de sensations vertigineuses, plutôt que de "vrais vertiges". "le stress va surtout créer des sensations de mal-être" ajoute t-il.

Entendu sur Europe 1
Dès les premiers vertiges, il faut consulter son médecin

>> La peur du vide et vertige : même combat ? La peur du vide est une phobie (acrophobie, ndlr), pas un vertige. "Ça n'est pas une sensation physique mais plutôt psychique", nuance le médecin.

>> La bien nommée "manœuvre libératoire". "Le vrai vertige, ça n'est pas la sensation de tanguer. Mais cette sensation de voir toute la chambre qui tourne", précise Gérald Kierzek. Et pour ce faire, une technique simple : la manœuvre libératoire. Efficace dans 90% des cas, elle consiste à s'asseoir, tête tournée sur la gauche. Il faut ensuite rapidement se coucher "le nez en l'air", ce qui reproduit la sensation de vertige. Puis tourner la tête une fois à gauche pendant une trentaine de seconde et répéter l'opération du côté droit. "Cette technique permet de rééquilibrer les cristaux présents dans les oreilles", explique le médecin.

>> Le vertige : pas si grave ? Un vertige peut être bénin mais aussi constituer une alarme, "le signe de quelque chose de plus embêtant", selon Gérald Kierzek. Le médecin martèle d'ailleurs : "Premiers vertiges, premières consultations médicales indispensables". Dans un premier temps, un médecin généraliste pourra diagnostiquer les signes de vertiges et qui renverra, si besoin, vers un ORL.