Les ventes de médicaments ont stagné en France en 2015

  • A
  • A
Les ventes de médicaments ont stagné en France en 2015
Les ventes de médicaments ont stagné en 2015.@ FLORIAN DAVID / AFP
Partagez sur :

La fédération française des industriels du médicament s'inquiète d'une situation commerciale qu'elle juge "pénalisante" pour l'attractivité du pays.

Les ventes de médicaments ont stagné en France l'an dernier, à l'inverse des autres marchés européens, s'inquiète la fédération française des industriels du médicament (Leem) dans son bilan économique annuel publié mardi, jugeant la situation "pénalisante" pour l'attractivité du pays. Les plans successifs d'économies mis en place ces dernières années par les pouvoirs publics "étouffent le secteur qui assume, à lui seul, 50% des efforts d'économies de l'assurance maladie" en consentant à des baisses de prix et de volumes, alors que les médicaments ne représentent "que 15% des dépenses de santé", s'indigne le Leem dans un communiqué.

La taxation des médicaments pointée du doigt. La fédération pointe aussi la taxation spécifique à l'industrie pharmaceutique en France, dont la part des prélèvements sur le chiffre d'affaires taxable est passée de 3,6% à 6,3% entre 2011 et 2015, alors que la croissance de ce chiffre d'affaires s'est réduite sur la même période, conduisant à "une érosion de la rentabilité du secteur". Lundi, le Leem a par ailleurs accueilli "avec la plus grande prudence" la proposition du député socialiste Gérard Bapt d'alimenter le futur fonds d'indemnisation des victimes de la Dépakine par une nouvelle taxe sur les médicaments et les dispositifs médicaux, alors que le degré de responsabilité des diverses parties impliquées dans cette affaire n'a pas encore été clairement établi.

Une "balance commerciale positive". L'an dernier, le chiffre d'affaires de l'industrie du médicament en France a stagné par rapport à 2014, à quelque 27,8 milliards d'euros, selon le bilan économique du Leem.  En comptant les exportations, les ventes 2015 du secteur pharmaceutique français ont atteint 53,2 milliards d'euros, en légère hausse de 0,6% sur un an. Avec 7,7 milliards d'euros d'excédent en 2015, l'industrie du médicament "est l'un des rares secteurs à conserver une balance commerciale positive", met en avant la fédération.