Ventes de médicaments à l'unité : c'est parti

  • A
  • A
Ventes de médicaments à l'unité : c'est parti
@ Max PPP
Partagez sur :

EXPÉRIMENTATION - La délivrance à l'unité de médicaments concernera des antibiotiques. 

L'INFO. L'expérimentation de la vente de médicaments à l'unité est désormais possible, après la publication d'un décret paru mardi au Journal officiel. Selon ce texte, la délivrance à l'unité de médicaments concernera 14 antibiotiques. Objectif ? Lutter contre la surconsommation de médicaments tout en réduisant la résistance aux antibiotiques favorisée par des prises trop importantes.

Les explications d'Anne Le Gall, spécialiste santé d'Europe 1 :


Basé sur le volontariat. L'expérimentation est menée dans quatre régions (Ile-de-France, Lorraine, Limousin, Provence-Alpes-Côte d'Azur) dans des officines choisies sur la base du volontariat. Elles doivent recueillir par écrit, à l'aide d'un formulaire spécifique, le consentement des patients qui participent à l'étude. On trouvera sur ces formulaires nom et prénom du patient, nom du médicament, posologie, notice, date limite d'utilisation et numéro du lot pour assurer la traçabilité.

Pharmacies rémunérées. Le décret prévoit une rémunération pour chaque officine de pharmacie délivrant des médicaments à l'unité, dans le cadre de l'expérimentation, pendant une période de douze mois consécutifs : jusqu'à 1.500 euros par an pour les pharmacies "expérimentatrices", qui vendront seulement le nombre de pilules nécessaires à la durée exacte du traitement, et jusqu'à 300 euros pour les "témoins" qui continueront à délivrer des boîtes.

Rendez-vous dans un an. Selon le budget de la Sécurité sociale de 2014, l'expérimentation doit durer trois ans. Un bilan d'étape sera effectué dans un an par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).