Les promesses de l’UMP aux médecins

  • A
  • A
Les promesses de l’UMP aux médecins
@ MaxPPP
Partagez sur :

Les généralistes relancent la bataille pour une consultation à 23 euros.

Les médecins généralistes ont décidé de rappeler à la majorité présidentielle ses promesses. Les syndicats de médecins libéraux durcissent le ton sur la rémunération des généralistes, exigeant la hausse rapide du tarif des consultations à 23 euros, contre 22 actuellement.

Mars 2007, en pleine campagne présidentielle, l’UMP signe une convention avec les médecins généralistes pour obtenir leur soutien en vue des élections. Le parti de droite promet alors le passage de la consultation médicale de 22 à 23 euros. Presque trois ans plus tard, rien n’a changé.

Après avoir été longtemps écarté de la consultation sur la vaccination contre la grippe H1N1, les syndicats de médecins libéraux ont donc un second sujet de mécontentement vis-à-vis du gouvernement. La CSMF et MG France ont menacé d’appliquer eux-mêmes cette hausse des tarifs dès le mois d'avril, si les pouvoirs publics n'ont pas donné leur aval d'ici là.

"Le gouvernement est devant ses propres responsabilités", accuse Michel Chassang, le président de la CSMF, principal syndicat de médecins libéraux :

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot demande comme préalable que syndicats de médecins et Sécu s'accordent sur des mesures concrètes pour lutter contre la faible présence de médecins dans certaines zones -"les déserts médicaux"- et les dépassements d'honoraires abusifs.

La Caisse nationale d'assurance maladie a répondu que "les médecins généralistes pratiquant des consultations à 23 euros risquaient des sanctions conventionnelles" et notamment la fin de la prise en charge d'une partie de leurs cotisations sociales par la Sécu. Elle rappelle également aux assurés « que c'est le tarif de 22 euros qui sert de base de remboursement".