Les longues maladies plombent la Sécu

  • A
  • A
Les longues maladies plombent la Sécu
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le nombre de personnes en affection de longue durée a augmenté de plus de 4% l'an dernier.

La branche maladie de la Sécurité sociale va finir l'année avec un déficit de 11,5 milliards d'euros. La prise en charge des longues maladies représente une grande part des dépenses de l'Assurance maladie : 15% des assurés, souffrant de pathologies lourdes, bénéficient de la moitié des remboursements, selon Les Echos.

Plus de 8,5 millions de malades concernés

Le nombre de patients bénéficiant du régime des affections de longue durée (ALD), qui garantit le remboursement à 100%, a augmenté de 4,2% en 2009. Ces patients souffrent de cancers, de maladies cardio-vasculaires ou encore de diabète. 8,63 millions de personnes sont désormais concernées, selon des chiffres publiés par l'Assurance maladie.

La part des remboursements que ces malades reçoivent a donc logiquement augmenté ces dernières années : elle est passée de 44% en 2002 à 59% l'an dernier. La Sécu a déboursé 78 milliards d'euros pour les dépenses d'ALD.

"Protéger ceux qui en ont le plus besoin"

Pour Frédéric Van Roekeghem, directeur général de l'Assurance maladie, "nous avons un système qui a tendance à protéger plus ceux qui en ont le plus besoin. Ce que nous remboursons, ce sont souvent des soins hospitaliers, relativement coûteux, des dépenses de médicaments essentiels parfois innovants... Tout cela a un coût".