Les intoxications dues au cannabis en augmentation chez les 8-15 ans

  • A
  • A
Les intoxications dues au cannabis en augmentation chez les 8-15 ans
De plus en plus d'enfants sont intoxiqués accidentellement au cannabis@ PEDRO PARDO / AFP
Partagez sur :

Le nombre d'enfants intoxiqués accidentellement par du cannabis a augmenté en six ans en région Paca. 

De plus en plus d'enfants de moins de huit ans sont admis aux urgences pour des intoxications au cannabis en région PACA, révèle le dernier Bulletin épidémiologique Hebdomadaire (BEH) cité par Pourquoi Docteur ?. Bien que les chiffres ne soient pas alarmants, cette tendance tient à se confirmer et à représenter la situation nationale.

De plus en plus d'enfants de moins de huit ans. La moyenne d'âge des patients admis aux urgences pour une intoxication au cannabis est de 24 ans mais la tranche d'âge la plus représentée est les 15-18 ans, âge auquel les adolescents font des expérimentations. Mais ce qui inquiète le plus les chercheurs, c'est la hausse du nombre d'enfants admis entre 2009 et 2014.

Les auteurs précisent qu’avant l’âge de 8 ans, "les admissions pour IC [intoxication au cannabis] sont le fait d'une ingestion accidentelle". Les moins de huit ans représentaient 4 % et parmi ces enfants, 81 % avaient moins de deux ans. 

Des conséquences plus graves. Or c'est à cet âge que les conséquences sont les plus graves. Le taux d'hospitalisation est d'ailleurs bien plus élevé que dans les autres tranches d'âge (75%). "Sur les 49 enfants de moins de 8 ans intoxiqués, deux avaient moins de 2 ans et ont été admis en réanimation", soulignent les auteurs, qui insistent sur la "gravité potentielle de ces IC chez le nourrisson."

Une meilleure formation des professionnels. Les auteurs de l'étude plaident pour la mise en place de campagnes de prévention et pour une formation des pédiatres et des urgentistes "afin d’optimiser le repérage de ces intoxications, dont la présentation trompeuse donne souvent lieu à des explorations invasives (ponctions lombaires) ou irradiantes (scanner cérébral) évitables." La plupart du temps, les intoxications de ce type se manifestent par des troubles de l'attention.