Les greffes d'organes progressent au rythme de 15 par jour

  • A
  • A
Les greffes d'organes progressent au rythme de 15 par jour
@ BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
Partagez sur :

Pour augmenter le nombre de greffons disponibles, l'agence encourage depuis quelques années notamment le prélèvement de reins sur donneurs vivants. 

Le nombre de greffes d'organes a encore progressé l'an dernier en France, au rythme de plus de 15 greffes par jour, pour atteindre 5.746, dépassant l'objectif fixé pour fin 2016, selon des chiffres de l'Agence de la Biomédecine. Mais la liste d'attente continue de s'allonger.

"Un atout thérapeutique majeur". "La greffe ne permet plus seulement de sauver des vies, elle s'impose comme un atout thérapeutique majeur qui offre aux patients et à leur entourage une qualité de vie retrouvée", souligne l'agence sanitaire en dévoilant mardi ce nouveau bilan annuel. En dix ans (2006-2015), le nombre de greffes d'organes a augmenté de plus d'un tiers (près de + 35,2%). Et, en France en 2015, 54.659 personnes étaient porteuses d'un organe greffé ("greffon") fonctionnel.

La liste d'attente ne cesse de croître. Mais, rançon du succès, la liste nationale des personnes en attente de greffe ne cesse de croître. "Elles sont aujourd'hui 21.378", contre 20.311 l'an dernier, une bonne moitié concernant le rein. En 1997, 8.733 personnes étaient inscrites sur liste d'attente. En tête des greffes les plus fréquentes, celles de rein (3.486 au total) en progression de près de 8% par rapport à 2014 (3.232), suivies des greffes de foie (1.355), en progression de près de 6%.