Les dangers des pesticides sur la santé

  • A
  • A
Partagez sur :

L'exposition aux pesticides peut engendrer cancers et maladies neurologiques. En cas d'utilisation individuelle, des précautions d'emploi sont absolument nécessaires.

Liquides, granulés, il existe plus de cent familles de pesticides. Depuis les années 80, les études ont montré que l'exposition aux pesticides, surtout professionnels est en lien avec des cancers, des maladies neurologiques et des troubles de la reproduction, indique le docteur Gérald Kierzek. Dans la matinale d'Europe 1, le médecin est revenu sur les conséquences d'une exposition à ces produits.

Symptômes et maladies. Si l'on parle beaucoup de l'exposition aux produits professionnels, "c'est pareil, malheureusement, à faible intensité, en particulier pour les futures mamans ou pour les enfants", souligne le médecin. Chez les hommes, on note une augmentation très claire des cancers de la prostate, quand les femmes sont touchées par le cancer du sein. L'exposition peut aussi être la cause de "maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson, avec un risque clairement augmenté par des insecticides et des herbicides."

Au niveau des symptômes, en cas d'exposition aiguë, le sujet peut "ressentir des picotements, une irritation. Il peut être pris de vomissements." En cas d'inhalation, on retrouve "des crises d'asthme". Mais ce qui pose surtout problème est "l'exposition chronique avec cette cancérogénicité chimique à long terme, car c'est beaucoup plus insidieux." L'apparition de la pathologie et des symptômes peut d'ailleurs se produire des années après exposition.

Se protéger au maximum. A grande échelle, "il existe des mesures collectives de surveillance mais aussi d'interdiction de certains produits mais pas de tous", indique le médecin. En cas d'utilisation personnelle de pesticides, il faut employer des mesures individuelles de précaution : pulvériser puis s'éloigner et ne pas porter les mains à la bouche. "Il faut aussi se laver les mains et le visage immédiatement après."