Les cendres inoffensives, mais...

  • A
  • A
Les cendres inoffensives, mais...
@ REUTERS
Partagez sur :

Les cendres venant d' Islande ne peuvent provoquer que quelques irritations. Pour l'instant.

Les cendres, conséquences d’une éruption volcanique en Islande, gagnent peu à peu le reste de l’Europe. Ce nuage perturbe le trafic aérien. Mais est-il dangereux, au sol, pour la santé ? Non, "on peut être pleinement rassurant", répond le docteur Damien Mascret, le spécialiste d’Europe 1. Il n'y a pas de risques, a confirmé la Direction générale de la Santé.

Mais la situation est évolutive et reste surveillée de près, a indiqué vendredi le directeur général de la santé Didier Houssin. "Une éruption c'est un mélange de fumées, de gaz qui peuvent être toxiques, de poussières, de particules plus ou moins fines, on sait que c'est un événement qui est susceptible d'avoir des conséquences", a-t-il déclaré.

De son côté, l'OMS a fait savoir que les personnes ayant des difficultés respiratoires pourraient connaître des problèmes. "Toute matière volatile inspirée est dangereuse, nous sommes par conséquent préoccupés, mais nous n'en savons pas plus", a déclaré Daniel Epstein, porte-parole de l'OMS.

Peut-être des irritations

Pour l'heure, certains pourraient ressentir des sensations d’irritation des yeux, du nez, ou de la gorge, sans risque particulier cependant. Les personnes souffrant d’asthme ou de bronchites chroniques peuvent prévoir d’avoir avec elles en permanence leur traitement. Vous pouvez également éviter de vous exposer si vous avez des lentilles de contact.

Mais le nuage de cendres se trouve à très haute altitude, entre 5.000 et 10.000 mètres. Sous la forme de "particules plus ou moins disséminées",. Et il y a "très peu de chance à ce stade pour que des particules volcaniques arrivent jusqu'au sol", tient à préciser Emmanuel Bocrie, spécialiste de Météo France

En Islande, les habitants qui vivent à proximité du volcan ont, eux, été appelés à prendre des précautions, notamment "porter des masques pour éviter d'inhaler des cendres et des poussières volcaniques", a expliqué le chef de la police locale.