Le syndrome méningé n'est pas une méningite

  • A
  • A
Le syndrome méningé n'est pas une méningite
@ MaxPPP
Partagez sur :

DIAGNOSTIC - Valérie Fourneyron est hospitalisée depuis vendredi. Que risque la secrétaire d’Etat ?

Problème de santé à Bercy. Valérie  Fourneyron, secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie Sociale et Solidaire, souffre d’un  "syndrome méningé", a annoncé mardi le ministère de l’Economie. Bercy précise qu’elle est hospitalisée depuis vendredi. Simple coup de fatigue ou risque de méningite, quelle maladie se cache derrière le "syndrome méningé" ?

Qu’est-ce qu’un syndrome méningé ? Le syndrome méningé se matérialise par des vomissements, des maux de tête, de la fièvre et surtout une raideur dans la nuque. Les symptômes sont donc les mêmes que ceux qui alertent les médecins sur la méningite.

Quelle différence avec une méningite ? Le syndrome méningé n’est pas une maladie. C’est uniquement un ensemble de symptômes similaires à ceux de la méningite. Le seul moyen de savoir ce qui se cache derrière un syndrome méningé est de faire des examens.

Comment on le détecte ? La seule solution pour vérifier si un patient est atteint de méningite est de faire une ponction lombaire afin d’analyser le liquide céphalo-rachidien. Si le liquide ne montre aucune trace de méningite virale ou bactérienne, c’est que le patient souffre d’un syndrome méningé. "Le problème pour une femme de l’âge de Valérie Fourneyron est le risque d’hémorragie méningée", explique le docteur Lemoine, spécialiste médecine d’Europe 1. Celle-ci est principalement due à une rupture d'anévrisme et concerne majoritairement des gens âgés de plus de 55 ans.

Quels risques ? Le syndrome méningé ne présente, en tant que tel aucun risque. Mais il peut être l’annonciateur de maladies graves, comme la méningite ou une tumeur au cerveau, cependant,  cela peut aussi être une grosse migraine.  

Combien de cas par an ? Le nombre de syndrome méningé est difficile à évaluer. Toutefois, le nombre de méningites en France varie, selon les estimations citées par AxaPrévention, entre 7.000 et 8.500 cas par an, en 2009. D’autres cas de syndrome méningé ont probablement été analysés, sans être répertoriés, car les malades souffraient d’une toute autre maladie.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SANTE - Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

PRÉSENTATIONS - Qui sont les nouveaux secrétaires d’État ?