Le sida repart en force chez les homos

  • A
  • A
Le sida repart en force chez les homos
Partagez sur :

Selon l’InVS, en France, un nouveau cas sur deux touche les hommes homosexuels.

Les scientifiques parlent "d’épidémie hors de contrôle". Une enquête menée par l’Institut national de veille sanitaire et publiée jeudi, montre que le VIH est en hausse dans la population homosexuelle française.

200 fois plus élevée

L’étude, disponible dans la revue médicale spécialisée The Lancet montre que 48% des nouveaux cas de contamination touchent des hommes gays. L’incidence de l’infection est désormais 200 fois plus élevée que dans la population hétérosexuelle.

Pour les auteurs de l’étude, les autorités françaises doivent réfléchir à une nouvelle stratégie de prévention basée sur une nouvelle campagne de sensibilisation destinée aux groupes à risque.

Une politique de prévention inefficace ?

"Nos résultats ouvrent une nouvelle perspective pour l'épidémie de VIH en France", indique le directeur de cette étude, Stéphane le Vu, de l'Institut de veille sanitaire. "La transmission du VIH atteint de manière disproportionnée certains groupes à risques et semble échapper à tout contrôle parmi la population des MSM (NDLR, acronyme anglais pour la population 'hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes')", ajoute-t-il.

Une bonne nouvelle, cependant : l’étude révèle que le nombre de personnes contaminées chaque année en France est en baisse, passant de 8.930 nouvelles infections en 2003 à 6.940 en 2008.