Le Sénat interdit les cabines UV contre l'avis du gouvernement

  • A
  • A
Le Sénat interdit les cabines UV contre l'avis du gouvernement
Partagez sur :

Le Sénat a décidé dans la nuit de mardi à mercredi l'interdiction des cabines de bronzage à UV pour leur dangerosité.

Le Sénat a décidé dans la nuit de mardi à mercredi l'interdiction des cabines de bronzage à UV pour leur dangerosité, dans le cadre de l'examen du projet de loi santé, contre l'avis du gouvernement. "Le rôle nocif de ces cabines, dans l'apparition des cancers de la peau, est scientifiquement établi par le Centre international de recherche sur le cancer", a déclaré le sénateur Jean-François Longeot (UDI-UC) en soulignant que "les cancers de la peau ont plus que doublé en dix ans".

Cette interdiction a toutefois peu de chances d'être confirmée lors du retour du texte devant l'Assemblée nationale. En première lecture, les députés avaient voté en faveur d'une interdiction des cabines de bronzage mais seulement pour les mineures.

"Faut-il interdire ?", demande Touraine. "La nocivité de l'exposition aux rayons UV est avérée et l'augmentation des mélanomes doit nous conduire à agir. Mais faut-il interdire ?", s'est interrogé Marisol Touraine. La ministre de la Santé a rappelé que sur les cabines de bronzage, des règles existaient depuis 1997 et qu'elles avaient été renforcées en 2013. "Le projet de loi va plus loin encore, qui interdit les forfaits illimités, la mise à disposition des cabines à domicile, leur vente à des particuliers et impose la formation des professionnels", a-t-elle souligné.