Le rappel du vaccin contre la fièvre jaune n'est plus obligatoire en Guyane

  • A
  • A
Le rappel du vaccin contre la fièvre jaune n'est plus obligatoire en Guyane
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Depuis le 1er février, seul le vaccin est obligatoire. Sa validité est désormais reconnue à vie. 

Le rappel du vaccin contre la fièvre jaune n'est plus obligatoire pour se rendre en Guyane depuis le 1er février 2016, a indiqué l'Agence régionale de santé (ARS), jeudi soir, dans un communiqué. Dans cette région d'outre-mer, le dernier cas de ce virus date de 1998 : une Amérindienne d'un village isolé situé sur le territoire de la commune de Maripasoula en était morte.

Le vaccin reste obligatoire. Ce changement ne concerne que les rappels, "le vaccin contre la fièvre jaune reste obligatoire (sauf certificat de contre-indication)" pour séjourner dans ce département français d'Amérique du Sud, souligne l'ARS.

Depuis 1967, l'entrée en Guyane est subordonnée à la présentation soit d'un certificat de vaccination contre la fièvre jaune (ou antiamarile), soit d'un certificat de contre-indication médicale à cette vaccination. Jusque fin janvier, la durée de validité de cette vaccination était limitée à dix ans.

Conformité à une décision de l'OMS. En mai 2013, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait indiqué : "Une dose unique de vaccin antiamaril est suffisante pour conférer une immunité protectrice contre la fièvre jaune tout au long de la vie; l'administration d'une dose de rappel n'est pas nécessaire".  "Un nouveau Règlement Sanitaire International (RSI) de l'OMS entrera en vigueur en juin 2016 et actera que les certificats internationaux de vaccination contre la fièvre jaune sont valides durant toute la vie d'une personne" note encore, de son côté, le communiqué de l'ARS qui ajoute : "comme l'autorise l'OMS, la France a pris la décision" d'anticiper "cette modification".