"Le cancer tue plus que le Sida"

  • A
  • A
"Le cancer tue plus que le Sida"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Pour David Khayat, en changeant certaines habitudes, le nombre de malades diminuera.

Le thème de la journée mondiale contre le cancer jeudi est "Prévenir le cancer, c'est possible". Pour le Professeur David Khayat, chef du service d'oncologie de la Pitié Salpétrière, la prévention passe avant tout par une prise de conscience. "Les gens n’ont aucune idée du fléau mondial que représente le cancer. Il tue plus à lui tout seul que le Sida, le paludisme et la tuberculose réunis. Un homme sur deux va avoir un cancer dans sa vie en France, une femme sur trois. C’est considérable. A partir du moment où on a pris conscience de ces chiffres, on peut changer un certain nombre d’habitudes."

David Khayat rappelle que la première cause de cancer est le tabac : 30% des cas. L’ancien président de l'Institut National du Cancer souhaite donc "éliminer les grandes causes de cancer", que sont également l’alcool, le soleil et le surpoids. Et, explique-t-il, la pratique d’une activité sportive aide aussi à la combattre.

Si "l’augmentation du nombre de cancers est énorme", le professeur se veut optimiste :"on les traite de mieux en mieux". Il cite ainsi le taux de rémission qui est passé à un cas sur deux pour les adultes et plus de huit sur dix chez les enfants. Certains cancers comme celui du sein donnent encore de meilleurs résultats. Le pancréas et le cerveau, en revanche, sont plus difficiles à traiter.
"On se bat sur tous les fronts", indique David Khayat. En plus d’améliorer le taux de rémission, les chercheurs ont fait des progrès sur les vaccins, qu’ils soient préventifs ou thérapeutiques. Et pour les cancers les plus difficiles à traiter, ils cherchent à offrir aux patients "une meilleure vie à ceux qui ne guériront pas".