"Le cœur artificiel Carmat va être un succès"

  • A
  • A
Partagez sur :

VIDÉO - Le Dr Pouletty, co-fondateur de Carmat, s'est dit confiant sur l'avenir du coeur artificiel, malgré la mort du premier greffé.

L'enquête. Le premier greffé d'un cœur artificiel de Carmat est-il mort à cause d'une défaillance technique ? Difficile pour l'heure d'avoir une réponse claire de la part de la société française. Alors que le professeur Alain Carpentier, le concepteur du projet qui a supervisé l'intervention chirurgicale, affirmait dimanche qu'un "court-circuit" serait à l'origine de l'arrêt du cœur artificiel de Claude Dany, le premier patient transplanté, le docteur Philippe Pouletty, co-fondateur de Carmat, s'est montré beaucoup plus réservé lundi matin, au micro d'Europe 1. Selon lui, la société française ne sait pas encore "les causes de la mort" du premier greffé du cœur 100% artificiel. Mais les recherches se poursuivent et d'autres implantations vont avoir lieu.

"Avant de passer à la prochaine implantation". "La prothèse Carmat, c'est un outil complexe, ce n'est pas un train électrique. Aujourd’hui, nous ne savons pas quelle est la cause de la mort de Claude Dany. Les cliniciens font des analyses approfondies, avant de passer à la prochaine implantation des malades, lorsque Carmat aura fini l'analyse, d'ici quelques semaines. S'il y a des corrections mineures à faire, elles seront faites", détaille le Docteur Pouletty. "Aujourd'hui, je peux vous dire que je suis très optimiste sur le futur du cœur artificiel", a-t-il insisté.

Et pour la suite ? "Aujourd'hui des malades sont en évaluation à Pompidou, à l'hôpital Marie Lannelongue, à Nantes... Le fait que les cliniciens français et d'ailleurs étrangers soient très motivés pour sélectionner des malades et faire les prochaines implantations est en soi un signe très fort de la confiance des cliniciens", a détaillé le Docteur Pouletty. "Je suis convaincu que le cœur artificiel Carmat va être un succès, les essais vont se poursuivre", a-t-il répété.

Écoutez l'interview de Philippe Pouletty :



Cœur artificiel : "Nous sommes très optimistes"par Europe1fr
sur le même sujet, sujet,

ANALYSE - Un "court circuit" à l'origine de l'arrêt du cœur artificiel

ZOOM - Un cœur artificiel, comment ça marche ?

L'INFO - Le patient au cœur artificiel de Carmat est mort

SANTE - Le premier bilan de santé était positif