Coeur Carmat : le décès du 5e patient dû à une mauvaise manipulation de sa batterie

  • A
  • A
Coeur Carmat : le décès du 5e patient dû à une mauvaise manipulation de sa batterie
Le coeur artificiel Carmat du patient décédé en novembre dernier s'est arrêté du fait d'une mauvaise manipulation de sa batterie par le patient lui-même.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

La société Carmat, qui développe le cœur artificiel, a précisé que le décès du cinquième patient greffé était lié à une mauvaise manipulation de la batterie.

Comme l'indiquait Europe 1 hier, le cinquième patient équipé d'un cœur Carmat est bien décédé du fait d'un problème de batterie. C'est une mauvaise manipulation du dispositif qui aurait été à l'origine de l'incident et, de fait, du décès du patient, a précisé lundi soir la société française.

"Mauvaise manipulation des batteries." "Le décès est en effet lié à l'interruption de l'alimentation du système, consécutive à une mauvaise manipulation des batteries par le patient qui a causé l'arrêt de la prothèse", a détaillé Carmat dans un communiqué. Et d'annoncer que leurs équipes travaillaient "activement sur cet aspect relevant du suivi post-opératoire afin de renforcer la sécurité des prochains patients."

Le patient en question est décédé en octobre dernier, après avoir reçu son cœur artificiel dans le courant de l'été, lors d'une seconde vague de test. 


Le ministère de la Santé va recevoir "prochainement" les dirigeants de Carmat pour rappeler son attachement au "développement des innovations", alors que la société qui développe un coeur artificiel total n'exclut pas de quitter la France pour poursuivre ses essais. La date de la rencontre n'est pas encore fixée, précise le ministère.