La varicelle est de retour : voici les précautions à prendre

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La varicelle s'installe dans plusieurs régions de France depuis quelques jours. Une maladie sans gravité a priori… à condition de suivre quelques précautions.

Si vous avez en enfant de moins de cinq ans, vous l'avez peut-être constaté : la varicelle est de retour. En Île-de France, en Nouvelle-Aquitaine et dans les Pays-de-la-Loire, le nombre de cas recensés est en forte hausse depuis quelques jours.

Pas de traitement spécifique. La varicelle est une maladie virale, quasiment toujours bénigne. Son traitement est assez simple : comme c'est un virus, elle ne nécessite pas la prise d'antibiotique, et il n'existe aucun médicament spécifique pour la guérir. Les médecins prescrivent parfois un traitement antihistaminique pour calmer les démangeaisons, ainsi qu'un produit à appliquer sur les boutons afin qu'ils sèchent plus vite.

L'aspirine et l'ibuprofène à bannir. En revanche, il existe une contre-indication qu'il faut absolument connaître : en cas de fièvre, il ne faut jamais donner de l'aspirine ou de l'ibuprofène à un enfant qui a la varicelle. Cela peut être très dangereux. "L'aspirine peut entraîner un syndrome de Reye, qui est une complication à la fois méningo-encéphalique et hépatique, qui peut être vraiment dramatique. Avec l'ibuprofène, on peut faire flamber la maladie. Cela peut donner des complications pulmonaires, voire aussi, parfois, méningo-encéphaliques", alerte le docteur Serge Smadja, de SOS Médecin. "Il faut privilégier le paracétamol", conseille-t-il.

Jusqu'à quand est-on contagieux ? La période d'incubation est de deux à trois semaines, mais les personnes infectées par la varicelle sont contagieuses environ deux jours avant l'apparition des boutons, et continuent à l'être jusqu'à ce qu'ils commencent à sécher, c'est-à-dire environ une semaine après le début de l'éruption cutanée.