La SNCF équipe ses trains de défibrillateurs

  • A
  • A
La SNCF équipe ses trains de défibrillateurs
Partagez sur :

Les TGV Est sont les premiers à être équipés, une initiative qui sera étendue à toutes les lignes TGV.

52 rames de la ligne Paris-Strasbourg et neuf rames de Tgv Lyria ont été équipées de défibrillateurs semi-automatiques, afin de lutter contre les malaises cardiaques à bord des trains. Cette installation est le premier volet de l’opération "défibril’à cœur", lancée par la SNCF pour équiper ses trains et ses gares en équipement de secours.

Ces défibrillateurs prennent la forme d’une petite boîte rouge et blanche, que l’on peut retrouver dans la voiture-bar des TGV Est. Ces appareils sont semi-automatiques : des consignes sonores sont stockées dans l’appareil et permettent à n’importe qui de pouvoir utiliser le défibrillateur, sans aucune connaissance médicale.

"C’est très simple, j’appuye sur le bouton marche et ensuite j’écoute ce que l’appareil me dit", détaille Pacal Cassan, le médecin de la Croix-Rouge qui a participé aux démonstrations :

Depuis l’été 2009, la SNCF a déjà équipé les 150 plus grandes gares de France. L’installation d’équipements de secours à bord des trains est la suite logique de cette opération, afin de permettre une intervention rapide en cas de malaise cardiaque. Chaque année, près de 60.000 personnes décèdent suite à un arrêt cardiaque. On estime que la moitié des vies pourrait être sauvées avec des tels appareils.

L’initiative rassure les agents de bord de la SNCF, qui ont par ailleurs reçu une formation pour se servir des défibrillateurs. "Peut-être qu’on aura un jour à utiliser ces appareils dans les trains", explique Didier Batonnet, chef de bord :

Les TGV-Est sont les premiers à être équipés, le reste du réseau TGV doit être ensuite équipé de 2.000 défibrillateurs. La SNCF a prévu d’investir au total 10 millions d’euros dans son opération "défibril’à cœur".