La conférence de santé est "une entourloupe du Premier ministre"

  • A
  • A
La conférence de santé est "une entourloupe du Premier ministre"
@ AFP
Partagez sur :

La grande conférence de santé présidée jeudi par le Premier ministre sera boycottée par les syndicats de médecin, toujours vent debout contre la loi Touraine. 

Généralisation du tiers payant, tarif des consultations bloqué à 23 euros depuis cinq ans pour les généralistes... La colère chez les médecins ne retombent pas et leurs syndicats ont décidé de boycotter la grande conférence de santé, jeudi, qui sera présidé par le Premier ministre Manuel Valls. 

"Aucune réponse concrète au malaise" des médecins. Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, principal syndicat des médecins libéraux, explique à Europe 1 : "cette grande conférence de santé est une entourloupe du Premier ministre pour essayer de calmer la colère des médecins libéraux". Pour ce dernier, la conférence "n'apporte aucune aucune réponse concrète au malaise que nous exprimons depuis de nombreux mois contre la loi de santé". Il dénonce également "l'absence de moyens que nous vivons au quotidien dans nos cabinets médicaux". 

Une contre-réunion le même jour des médecins. Comme un pied de nez au Premier ministre, les syndicats qui boycottent la conférence organisent le même jour leur propre assise de médecine libérale. Au menu : essayer de trouver une position commune, une stratégie pour les négociations qui s'ouvrent fin février avec l'Assurance Maladie.